Conakry : la communauté Kouranko-Lélé organise une lecture du coran pour la paix et le développement de la Guinée

Une cérémonie de lecture du saint coran et de sacrifice a été organisée hier, dimanche 27 décembre 2020, à Nongo, au domicile de Mohamed Garré, le président de la Cour des comptes. Cette cérémonie organisée par l’espace Kouranko-Lélé regroupant les préfectures de Kankan, Faranah, Kissidougou, Kerouané, Guéckédou, Mamou, Dabola, Dinguiraye et Macenta, vise à promouvoir la paix et le développement de la Guinée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

La rencontre a mobilisé les ressortissants, les amis et des hauts cadres de l’espace Kouranko-Lélé en Guinée. Et, parmi les personnalités qui ont pris par à cette cérémonie de lecture du saint coran, il y a le président de l’Assemblée nationale, le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale, le Haut représentant du Chef de l’Etat et le ministre de l’Elevage.

Pour Mohamed Ansa Diawara, ressortissant de l’espace Kouranko-Lélé en Guinée, la présente cérémonie est le couronnement d’une semaine de lecture du Saint Coran par les fils et fils de cet espace qui s’étend au-delà des frontières de la Guinée. « L’espace Kouranko-Lélé s’étend des préfectures de Kankan, Kérouané Macenta, Kissidougou, Gueckedou, Faranah, Mamou, Dabola, Dinguiraye. Cet espace regorge 29 sous-préfectures qui parlent malinké. Il y a une quinzaine de secteurs dans Dabola et Dinguiraye, sans compter les 13 cantons qui sont en République léonaise. La lecture du saint coran aujourd’hui était prévue pour 2 heures ; mais, on a fait 3 heures. Parce qu’il fallait lire et relire. Cette lecture a d’abord commencé il y a une semaine par nos représentations ailleurs et la conclusion a été faite aujourd’hui ici à Conakry par les ressortissants de cet espace », a-t-il expliqué.

Selon Mohamed Diarré, le président de la Cour des Comptes, la présente cérémonie de sacrifice et de lecture du Saint Coran a été organisée pour l’unité des fils et filles de la communauté Kouranko-Lélé ; mais aussi pour que le président Alpha Condé puisse mener à bien son troisième mandat. « La communauté ou l’espace Kouranko-Lélé a jugé utile d’organiser cette cérémonie de lecture du saint coran pour implorer le Tout-Puissant Allah d’assister, d’appuyer l’ensemble des fils et filles de cet espace Kouranko-Lélé ; et ensuite, de renforcer également l’unité nationale entre tous les fils et filles de la Guinée.

Et aussi, implorer le bon Dieu qu’il puisse continuer à guider le président Alpha Condé pour qu’il puisse mener à bon port le mandat qui vient juste de commencer, pour que la paix puisse continuer à régner en Guinée et que le développement socio-économique aussi puisse prendre une allure importante. Vous savez, nous ne sommes que des êtres humains, quand c’est bon, on implore Dieu ; quand c’est mauvais, on implore Dieu. Mais, nous nous pensons que l’ensemble des ethnies doivent se donner la main. Je pense que cet espace est à l’intérieur de la Guinée ; et, cette cérémonie a été organisée pour l’ensemble des filles et fils de la Guinée », a indiqué Mohamed Diarré.

Présent à cette rencontre, Claude Kory Kondiano, ancien président de l’assemblée et actuel Haut représentant du chef de l’Etat, a exprimé sa joie de voir la communauté Kouranko-Lélé (autrement appelée Frinssola à Kissidougou) se réunir pour la paix et la cohésion des fils de la Guinée. « J’ai été très heureux que la communauté Kouranko-Lélé de Kissidougou ait organisée cette rencontre. C’est la preuve qu’au niveau de cette communauté, il y a des rapports de cohésion, il y a des rapports d’entente et d’unité. Vous savez, Kissidougou est structurée de telle manière que vous avez d’un côté les Kouranko et les Lélé, regroupées autour d’une communauté qu’on appelle Frinssola.

Ensuite, les malinkés venus de la savane qui sont regroupés autour d’une communauté appelée N’tia. Et, l’ensemble des kissiens de Kissidougou regroupés autour d’une communauté qu’on appelle Kissi-Faramaya. Et, à cela, s’ajoutent évidemment les autres composantes de la Guinée, qu’ils soient les peulhs, les guerzés, les tomas… Toutes les ethnies qu’on connaît en Guinée se sont regroupées à Kissidougou où il y a une certaine entente, une certaine cohésion dans les rapports et le souci d’être uni pour le développement de Kissidougou. Alors, si aujourd’hui ceux de nos frères de Frinssola m’ont invité à cette rencontre pour que nous puissions prier pour la paix et l’entente pour Kissidougou et au-delà de Kissidougou pour toute la Guinée, moi je me réjouis. J’ai été heureux qu’ils aient pris cette initiative », a dit Claude Kory Kondiano.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS