Elhadj Dramane Magassouba, patriarche de Siguiri

C’est une sortie médiatique qui risque de mettre de l’huile sur le feu à Siguiri. A la faveur d’un point de presse qu’il a tenu à son vestibule hier, lundi 28 décembre 2020, le patriarche de Siguiri s’est exprimé sur le problème d’imamat qui oppose actuellement le conseil des sages de ville de Siguiri à la notabilité de cette ville aurifère.

Et, avec un ton ferme et plein de menaces, Elhadj Dramane Magassouba a traité le conseil des sage de « bandits et d’escrocs », tout en exprimant son soutien indéfectible à Elhadj Haroune Doumbouya (désigné par l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan pour être à la tête de secrétariat préfectoral des affaires religieuses de Siguiri), rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Devant les professionnels de médias, le patriarche Elhadj Dramane Magassouba s’est montré plus que tranchant sur cette question d’imamat. Car, visiblement lassé d’entendre des protestations d’imams depuis quelques jours, cette autorité morale a menacé d’infliger des « souffrances » à ceux qui ne vont pas se ranger derrière Elhadj Haroune Doumbouya. Et, dans sa furie, il a même traité le conseil des sages de bandits.

« La déclaration des bandits (le conseil des sages) n’émane pas de nous. Ce sont des bandits. Nous, notre choix est Elhadj Haroune Doumbouya et c’est fini. Celui qui ne veut pas peut aller chez lui et nous laisser Siguiri. L’affaire de grand imam est notre affaire, ni l’union mandingue, ni une autre structure ne peut choisir l’imam de Siguiri. Les escrocs doivent faire attention ; car, le jour où nous allons prendre un escroc, il va servir d’exemple aux autres, il fera le choix entre les souffrances », a martelé Elhadj Dramane Magassouba.

Rappel

Depuis quelques jours, le torchon brûle entre l’union des imams (renforcée par le conseil des sages) de la ville de Siguiri et l’inspection régionale des affaires de religieuses de Kankan (soutenue par le patriarche de Siguiri, Elhadj Dramane Doumbouya). Et, le nœud du problème, c’est la nomination du successeur de feu Elhadj Sory Magassouba à la tête du secrétariat préfectoral des affaires religieuses de Siguiri.

Samedi dernier, quatre des cinq clans qui composent la commune urbaine de Siguiri ont tenu une réunion de concertation pour se prononcer sur le nom d’un secrétaire préfectoral des affaires religieuses de Siguiri. Et, leur choix est tombé sur la personne de Elhadj Issa Fofana, l’adjoint de feu Elhadj Sory Magassouba (ancien secrétaire préfectoral des affaires des affaires religieuses et premier imam de Siguiri).

Mais, à la demande du patriarche de Siguiri, Elhadj Dramane Magassouba, l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan a destitué Elhadj Issa Fofana au profit de Elhadj Haroune Doumbouya. Et, cette décision de l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan a été très critiquée par le conseil des sages de la ville de Siguiri.

Ainsi, tout comme l’union des imams, le conseil des sages a apporté solennellement son soutien à Elhadj Issa Fofana. Ce conseil des sages et l’union des imams de Siguiri avaient même menacé de battre le pavé hier (lundi) pour exprimer leur désapprobation du comportement divisionniste des autorités religieuses régionales. Et, c’est en réponse à cette désapprobation des imams et des sages que le patriarche, Elhadj Dramane Magassouba, vient de brandir des menaces.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com