Elhadj Mamadou Sylla et Cellou Dalein Diallo


L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ne reconnaît Mamadou Sylla, président de l’UDG, comme étant le nouveau chef de file de l’opposition guinéenne. Le parti de Cellou Dalein Diallo indique qu’il ne peut pas reconnaître ce statut qui est issu du double scrutin du 22 mars 2020. C’est Joachim Baba Millimouno, le coordinateur adjoint de la cellule de communication de l’UFDG, qui l’a annoncé dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce mardi 29 décembre 2020.

Moins de 10 jours après avoir été reconnu officiellement comme étant le nouveau chef de file de l’opposition, Elhadj Mamadou Sylla, a nommé les membres de son cabinet. Le président de l’UDG a dévoilé hier, lundi, les membres de son équipe, dans laquelle les grandes formations politiques de l’opposition ne sont pas représentées. C’est le cas de l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays, qui ne reconnaît d’ailleurs pas le nouveau statut de Mamadou Sylla.

« L’UFDG n’a pas besoin de ça. Ça ne nous préoccupe pas. Nous nous préoccupons de notre victoire (lors de la présidentielle du 18 octobre 2020), nous nous battons pour la faire reconnaître. Vous savez qu’on n’a pas participé au double scrutin du 22 mars, nous n’avons même pas reconnu le scrutin. Nous ne reconnaissons donc aucune institution issue de ce scrutin du 22 mars dernier.

Le chef de file dont il est question aujourd’hui, il s’agit de ceux-là qui sont installés dans cette association dite Assemblée nationale, en quoi voulez-vous qu’on la reconnaisse ? La question, ce n’est pas Mamadou Sylla, c’est une question de principe. Toute institution issue de cette mascarade du 22 mars, ce double-scrutin référendaire et législatif, nous ne la reconnaissons pas y compris le chef de file de l’opposition », a dit Joachim Baba Millimouno, le coordinateur adjoint de la cellule de communication de l’UFDG.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin