Discours de l’an : Saïkou Yaya Barry de l’UFR n’attend rien de cette prochaine sortie d’Alpha Condé

Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé devrait s’adresser aux Guinéens demain soir, jeudi 31 décembre 2020. Une occasion pour le locataire du palais Sékhoutouréyah de faire l’état de la nation et d’annoncer les couleurs du nouvel an pour guinéens. Mais, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR) estime qu’il ne faut rien attendre de cette adresse du chef de l’Etat à la nation.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com ce mercredi, 30 décembre 2020, Saïkou Yaya Barry qu’il ne reconnait pas Alpha Condé comme président de la République de Guinée. Et, contrairement à certains acteurs politiques qui attendent un « discours de décrispation », ce cadre de l’UFR exprime des « regrets » et jette en pâture les dix années de la gouvernance Condé.

« Je n’attends rien d’Alpha Condé, parce que je ne le reconnais pas comme président de la République ; et, ça ne change pas. J’ai plutôt des regrets de lui. Autrement dit, ce n’est pas ce qu’on espérait de lui qu’on a aujourd’hui. On n’avait pas espéré que les guinéens allaient être aussi divisés qu’aujourd’hui. On avait espéré qu’on allait avoir un minimum pour vivre dans la paix. Que la démocratie allait vivre de la plus belle des manières avec lui, surtout qu’il (Alpha Condé : ndlr) a grandi dans un pays hautement démocratique. Mais aujourd’hui, c’est le désenchantement par rapport à ça… La deuxième chose, c’est que pendant le règne d’Alpha Condé, nous assistons à quelque chose de très grave. C’est comme si c’est une malédiction pour notre pays : beaucoup de tueries, beaucoup d’affrontements intercommunautaires, des incendies dans des marchés et dans des domiciles, des crimes non élucidés, des accidents mortels… Voilà pourquoi je regrette sa gouvernance », a dit Saïkou Yaya Barry.

Par ailleurs, cet opposant et ancien député à l’Assemblée nationale a exhorté les guinéens à une prise de conscience et à la responsabilité face aux problèmes qui les assaillent.

« Je demande aux guinéens de mieux réfléchir. On se fait du mal et c’est pourquoi on a aussi une direction qui fait mal. Les guinéens se font mal, les cœurs ne sont pas ouverts, les gens ne s’aiment pas. Donc, c’est aux guinéens de prendre leur responsabilité et c’est à eux que je vais demander plus de croyance en Dieu, plus de paix dans les cœurs, plus d’acceptation des uns et des autres afin d’obtenir une direction plus clémente pour le bien de tous », a indiqué Saïkou Yaya Barry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS