Elhadj Issa Fofana

Elhadj Haroune Doumbouya est-il en train de perdre la bataille qui l’oppose à Elhadj Issa Fofana pour l’occupation des fonctions de secrétaire préfectoral des affaires religieuses et de premier imam de Siguiri ? Tout porte à le croire. Car, il vient d’être lâché par le soutien de taille qu’il avait jusque-là. Le patriarche de Siguiri a décidé de se ranger finalement derrière le conseil des sages et l’union des imams qui soutiennent Elhadj Issa Fofana. C’est son porte-parole qui a annoncé cette décision au cours d’une réunion tenue hier, vendredi 1er janvier 2021, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

 

Convoquée par le vestibule, cette rencontre a mobilisé le conseil des sages, l’union des imams, les ligues islamiques communale et préfectorale, l’union mandingue et le Djelitomba (association des griots) de Siguiri. A cette occasion, le porte-parole du vestibule a commencé par s’excuser auprès de l’assistance pour les propos tenus le 29 décembre dernier par le patriarche de Siguiri. Elhadj Dramane Magassouba avait traité les soutiens d’Elhadj Issa Fofana de bandits et d’escrocs, leur demandant de quitter la ville de Siguiri s’ils ne veulent pas se plier à sa décision. Nanamoudoudja Magassouba a ensuite annoncé que l’autorité morale de la ville a décidé finalement de se rallier derrière le choix du conseil des sages et de l’union des imams de Siguiri.

 

« Nous demandons pardon au conseil des sages, à l’union des imams, à l’union mandingue et à toute la population de Siguiri pour les propos tenus récemment par le patriarche. C’est la présence de chacun et de tous qui fait la valeur de Siguiri. Donc, le patriarche me charge de vous dire qu’à partir d’aujourd’hui, nous sommes d’accord avec vous, nous reconnaissons Elhadj Issa Fofana et nous lui demandons pardon avec tous les autres. Le vestibule reconnaît désormais Elhadj Issa Fofana comme étant le grand imam de Siguiri », a déclaré Nanamoudoudja Magassouba, le porte-parole du patriarche de Siguiri.

 

A noter que l’actuel secrétaire préfectoral des affaires religieuses et premier imam de Siguiri, qui est contesté sur le terrain, n’a pas pris part à cette rencontre. Joint au téléphone par Guineematin.com, Elhadj Haroune Doumbouya a dit n’avoir pas été saisi de la décision du patriarche de le lâcher au profit de son adversaire, Elhadj Issa Fofana. « Le vestibule ne m’a pas encore saisi de cette décision, je suis au bureau et je travaille », a-t-il laissé entendre.

 

Depuis le décès d’Elhadj Sory Magassouba, ancien secrétaire préfectoral des affaires religieuses et premier imam de Siguiri, cette ville est profondément divisée autour de sa succession. Désigné pour lui succéder, Elhadj Issa Fofana, qui était l’adjoint du défunt, a été destitué par l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan et remplacé par Elhadj Haroune Doumbouya, à la demande du patriarche de Siguiri. Ce qui n’a pas été du goût du conseil des sages et de l’union des imams de Siguiri, qui ont décidé de contester cette décision et exiger le rétablissement d’Elhadj Issa Fofana dans ses fonctions.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin