L’épouse de Foniké Menguè alerte : « mon mari a des maux de ventre et des vertiges »

Hawadian Doukouré, épouse d’Oumar Sylla  »Foniké Mengué »

L’état de santé d’Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable des actions et de la mobilisation du FNDC, préoccupe son épouse. Hawadian Doukouré annonce que son mari, qui observe une grève de la faim depuis près de deux semaines, est malade en prison. Elle l’a fait savoir au sortir d’une visite ce mercredi, 6 janvier 2021, à la maison centrale de Conakry.

Après Madic 100 Frontière, Etienne Soropogui et Cie, c’est au tour du responsable des actions, des antennes et de la mobilisation du FNDC, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, de tomber malade à la maison centrale de Conakry. Selon sa femme, Hawadian Doukouré, l’activiste de la société civile opposé au 3ème mandat du président Alpha Condé, est aujourd’hui dans un état inquiétant.

« Mon mari est en détention depuis bientôt 4 mois. Et, depuis près de deux semaines, il observe une grève de la faim. Cela faisait au moins trois jours que je n’avais pu lui rendre visite parce que je n’avais pas de permis. Aujourd’hui, je me suis arrangé avec les gens pour qu’on me permette d’entrer avec mon permis qui a déjà expiré. Et quand je suis rentrée voir mon mari, j’ai constaté que physiquement, il ne va pas bien. Il a mal au ventre, il a des vertiges, et il a perdu beaucoup de poids », a-t-elle indiqué.

Et, malgré la détérioration de son état de santé, Foniké Menguè poursuit toujours sa grève de la faim. Une façon pour lui de protester contre sa détention prolongée et d’exiger la tenue de son procès. « Jusqu’à date, il continue sa grève de la faim et il ne m’a pas dit jusqu’où il compte aller dans cette grève. Mais physiquement et psychologiquement, il ne va pas bien. Donc, mon problème aujourd’hui n’est pas sa grève de la faim, mais son état de santé qui ne s’améliore pas », souligne son épouse.

Face à cette situation, madame Sylla appelle de tous ses vœux à l’ouverture rapide du procès de son mari. « Pour sa première arrestation suivie de sa détention, il a fini par être libéré parce que rien n’avait été retenu contre lui. Cette fois-ci, on l’a arrêté et on l’a mis en détention depuis près de 4 mois sans aucun jugement. C’est vraiment désolant ce qui se passe.

Mon souhait aujourd’hui, c’est non seulement qu’il soit évacué dans une structure sanitaire pour des soins mais aussi qu’on programme son procès. Nous, nous ne refusons pas son jugement. On veut qu’il soit jugé pour qu’on sache exactement ce qu’on lui reproche. Personnellement, je sais qu’il n’y a aucune preuve contre lui. Il a été arrêté sur une moto et on parle d’attroupement illégal », a dit Hawadian Doukouré.

A rappeler que c’est le 29 septembre 2020, soit un mois après sa sortie de prison, que Foniké Menguè a été de nouveau arrêté. Il a été inculpé pour « attroupement non autorisé sur la voie publique », puis placé en détention provisoire à la maison centrale de Conakry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS