C’est un Cellou Dalein Diallo très affligé et amère contre le régime Alpha Condé qui a pris part ce vendredi, 08 janvier 2021, à la lavée du corps de Roger Bamba (ce militant de l’UFDG décédé le 17 décembre dernier en détention à la maison centrale de Conkry). Devant la famille, les proches et les amis politiques de Roger Bamba qui étaient ce vendredi à Ignace Deen, le président de l’UFDG a déploré « une grande perte » et loué les qualités d’un jeune « courageux, éduqué, dévoué, sincère, respectueux… ».

Cependant, sa tristesse et sa peine du moment n’ont pas empêché Cellou Dalein Diallo de dégainer sa colère contre le régime d’Alpha Condé. Le leader de l’UFDG a accusé le président dont il conteste toujours la réélection le 18 octobre dernier, de « mener la guerre même contre les morts ». Cellou Dalein Diallo a aussi accusé le président Alpha Condé de nourrir « une haine » viscérale contre les militants de l’UFDG et tous ceux qui sont opposés à ses projets sataniques.

Décryptage !

« Parlant des qualités de Roger, je crois que tout a été dit. Je voudrais remercier le président de l’association de Lola. À travers lui, tous mes frères et sœurs de Lola, parce que je suis convaincu que Lola nous a donné le meilleur d’elle-même. Vous nous avez donné Roger Bamba dont les qualités ont été rappelées ici. C’était un homme dévoué, sincère, loyal, engagé et profondément humain, profondément social, qui s’est battu à nos côtés depuis 2010, qui a contribué à l’implantation de l’UFDG, notamment en région forestière et au rayonnement de son parti sur l’ensemble du territoire national. Roger était là, partout où on avait besoin de lui, il était là avec le sourire. Comme l’a rappelé Bakary, il n’offense personne, très bien éduqué, très bien évolué mais très courageux.

La perte de Roger, c’est une perte certes pour sa famille et pour son épouse ; mais, c’est une grande perte pour l’UFDG et pour notre pays. Parce que ce n’est pas facile de trouver un homme comme lui, aussi honnête, aussi dévoué, aussi sincère et qui est constamment mobilisé pour défendre les valeurs auxquelles il croit. Il croyait à l’unité de la Nation, il croyait à l’égalité des jeunes en droit, il croyait au projet de société de l’UFDG. Il s’est battu pour le faire connaître, pour faire triompher l’UFDG. Évidemment, il n’a pas pu participer à la campagne ; mais, il avait déjà préparé la campagne en région forestière. Si on a eu une victoire écrasante en Forêt, avec 65% à Yomou, plus de 50 % à N’zérékoré et à Lola, croyez-moi, c’est grâce aussi au travail que Roger Bamba avait effectué depuis de longues années. Je vais simplement dire à la famille que nous sommes fiers de vous. Parce que Roger Bamba, c’est votre fils. Madame, Bamba c’était votre époux. Mais, croyez-moi, Roger est un fils digne de la Guinée. C’est le fils d’Hadja Halimatou Dalein, c’est le fils de Cellou Dalein, c’est un frère de tous les militants de l’UFDG partout où ils sont.

Nous sommes choqués parce qu’il a été arrêté sans aucun motif. C’est la haine. Le pouvoir élu par la haine, par la volonté, par l’obstination de neutraliser l’UFDG et tous les vaillants soldats de l’UFDG. La plupart d’entre eux sont aujourd’hui en prison. Parce que le pouvoir veut neutraliser l’UFDG ; et, nous sommes tous menacés. Alors qu’on n’a rien fait. Personne ne sait exactement pourquoi Roger a été arrêté. Sauf nous. C’est parce qu’il est militant actif de l’UFDG, parce qu’il est soldat incorruptible de notre parti. Mais, la haine du pouvoir a continué de s’exprimer. On a été au palais du peuple pour demander à louer la salle du congrès pour pouvoir organiser un symposium au cours duquel nous voulions rendre hommage à ce patriote. Notre correspondance a reçu au départ un accueil favorable ; mais, par finir, on nous a dit que c’est impossible. Nous avons demandé la maison des jeunes de Ratoma. Au départ, c’était oui ; après, ils nous disent que c’est impossible. Parce que c’est l’UFDG, parce que c’est Roger Bamba. Donc, nous sommes tristes pour notre pays. Parce qu’on mène la guerre même contre les morts. En Afrique, on respecte les morts. Ici, le pouvoir d’Alpha Condé mène la guerre contre ceux qui sont morts. Ça, c’est révoltant ! Lorsqu’il y a un mort comme je l’ai dit tantôt, tous les conflits s’éteignent. La Guinée se rassemble pour prier pour le mort. Ici, ils ont continué à mener la guerre après la mort de Roger Bamba. Mais, Dieu est grand. Que Dieu l’accueille dans son paradis et que la terre de Guinée qu’il a tant aimée et servie lui soit légère ! Du courage Madame Bamba, on sera ensemble. L’UFDG sera toujours là à tes côtés ».

Propos recueillis par Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin