Mandiana : après avoir perçu plus de 252 millions en 2020, la mairie démarre 2021 avec zéro franc

Le conseil communal de Mandiana a tenu le jeudi dernier, 07 janvier 2021, sa première session ordinaire au compte de ce nouvel an. Les travaux ont porté sur le comte rendu des activités de 2020 et la programmation annuelle des investissements pour l’année 2021. Mais, au cours des débats, il a été révélé que la commune ne possède actuellement aucun sou dans ses caisses. Les 252 365 063 francs guinéens de recettes, mobilisés au cours de l’année 2020, auraient été entièrement dépensés par le conseil, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture de Mandiana.

Selon le receveur communal de Mandiana, Gnakoye Sagno, l’année 2020 a été budgétivore pour la mairie. Car, malgré la faible mobilisation des recettes, ce responsable communal assure que d’importantes sommes ont été engagées au cours de l’année écoulée. Gnakoye Sagno a précisé que l’assainissement seulement a englouti 89 002 750 de francs guinéens. D’autres activités comme les travaux de la gare routière (74 706 250 francs), la protection environnementale (2 100 000 francs), l’appui aux opérateurs de recensement (9 800 000 francs), l’éducation et la santé (76 756 063 francs) ont absorbé considérablement les fonds de la commune. Les cinq (5) millions de francs guinéens qui restaient jusque-là dans les caisses de la commune ont été finalement dépensés pour la tenue de la première session ordinaire de 2021.

« Nous ne pouvons pas dire qu’on a de l’argent, parce que sur fond propre tout a été dépensé. Rien, absolument rien n’est à la caisse… Mais, on doit bientôt recevoir l’argent de l’ANAFIC », a indiqué le receveur communal, Gnakoye Sagno.

Cependant, alors que la nouvelle des « caisses vides » suscite déjà des commentaires et des inquiétudes au sein de l’opinion (en premier lieu les chefs des différents quartiers de la commune urbaine), le receveur communal assure « qu’il n’y a eu aucun détournement des fonds de la mairie ». Quand aux moyens de financement actuels des activités de la commune, le receveur communal compte sur le marché, sur la gare routière et sur l’association des taximotos à la fin de ce mois de janvier.

« Nous avons des contrats avec le marché qui nous verse trois millions de francs guinéens (3 000 000 GNF) par mois, l’association des taximotos qui nous versé un million cent mille francs guinéens (1 100 000 GNF) par mois et la gare routière. Donc, pour les dépenses, nous allons voir ces agents, avant qu’on ne commence à travailler avec les services de recette pour cette année », a expliqué Gnakoye Sagno.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS