Des citoyens se sont une fois encore rendu justice à Kankan. Un présumé voleur de moto a été battu à mort par des citoyens, qui ont ensuite jeté son corps dans un caniveau. L’acte s’est passé hier soir, mardi 12 janvier 2021, au quartier Banankoroda, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Exaspérés par les vols de motos devenus récurrents à Kankan, les habitants de la ville optent de plus en plus pour la vindicte populaire. Au lieu de conduire les présumés voleurs arrêtés dans les quartiers à la police ou à la gendarmerie, ils préfèrent les lyncher pour se débarrasser définitivement d’eux. C’est ce qu’il s’est passé dans la soirée d’hier, mardi 12 janvier 2021, au quartier Banankoroda. Accusé d’avoir tenté de voler une moto, un jeune homme a été battu à mort dans cette localité. Selon les témoignages recueillis sur place, la victime était avec un complice qui a réussi à se sauver.

« Ils sont venus à deux sur une moto ROCK et se sont garés de l’autre côté de la route, tout en observant la moto d’une dame qui était garée devant sa boutique. Mes amis et moi, on était assis ici et on les observait, parce que ça fait une semaine qu’ils venaient guetter les motos. Lorsque la dame s’est éloignée de sa moto, l’un deux est descendu et est parti essayer une clé sur la moto. Il a réussi à l’allumer et est monté dessus pour tenter de l’emporter.

C’est à ce moment-là que j’ai crié au voleur. Aussitôt, son ami qui était sur l’autre moto a pris la fuite. Lui aussi, il a accéléré pour tenter de disparaître avec la moto. Mais, j’ai pris ma moto pour le pourchasser et j’ai réussi à le rattraper. J’ai attrapé la moto qu’il conduisait et j’ai crié encore au voleur. Il a eu peur et il est descendu de la moto pour s’enfuir. C’est ainsi que les gens l’ont arrêté pour le frapper », a expliqué un témoin sous couvert d’anonymat.

Après avoir tué ce jeune, les citoyens ont jeté son corps dans un caniveau, où il a passé la nuit. Ce n’est que ce mercredi matin que des agents de la protection civile sont venus sortir le corps du caniveau pour le transporter à la morgue de l’hôpital régional de Kankan. De son côté, le complice de la victime a réussi à se sauver. Déterminés à en finir avec lui aussi, les citoyens ont mené des recherches pour tenter de le retrouver, mais en vain.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com