Dr Sakoba Keita, directeur général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS)

Bientôt une campagne de vaccination contre la pandémie du coronavirus en Guinée. L’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé mardi dernier, 12 janvier 2021, avoir fait une commande de plus de 2 millions de doses de vaccin pour une vaccination de masse. Cette annonce suscite un grand débat dans le pays et divise les Guinéens. Si certains saluent cette décision des autorités, d’autres la désapprouvent totalement estimant qu’elle n’est pas opportune.

Guineematin.com vous propose ci-dessous les avis divergents de certains citoyens de Conakry interrogés par un de nos reporters.

Fatoumata Camara

Fatoumata Camara : « Je crois qu’il est important qu’on accepte de se faire vacciner, cela y va de notre intérêt. Si le gouvernement n’avait pas le souci de s’occuper de la santé de sa population, je pense qu’il n’aurait pas pensé à cette idée de vaccination. Donc, il faut que les gens comprennent que le coronavirus est une réalité. Aujourd’hui, beaucoup de personnes pensent que cette maladie est une chose politique. Si c’était une chose politique, elle n’allait pas toucher toute la planète entière. Et vous avez été témoin des victimes que l’Italie, la Chine, les Etats-Unis et beaucoup d’autres pays développés ont enregistrées. Et ceux-ci ont accepté de faire vacciner leur population. Pourquoi refuserait-on cette vaccination ? Donc, moi je suis prête pour la vaccination liée au coronavirus ».

Madeleine Bourouno

Madeleine Bourouno : « Pour moi, ce n’est pas nécessaire de lancer une campagne de vaccination contre le coronavirus en Afrique. Souvenez-vous, lorsque les premiers cas de Covid-19 ont été enregistrés dans certains pays africains, beaucoup de personnes ont dit qu’il y aurait plus de victimes en Afrique qu’en Europe. On disait que l’Afrique n’a pas assez d’épidémiologistes et nos hôpitaux ne sont pas bien équipés, mais tout ce qui a été annoncé n’a finalement pas eu lieu en Afrique. Donc, je pense qu’en évitant de se faire vacciner, on continuera d’être épargnés de cette maladie. En tout cas moi, même si les vaccins annoncés arrivent en Guinée, je n’accepterai pas qu’on me vaccine ».

Jean Sakhouvogui

Jean Sakouvogui : « Si c’est pour lutter contre des maladies comme le paludisme, la poliomyélite et autres, je pense que l’Afrique a besoin de vaccins. Mais pour la Covid-19, je suis contre toute campagne de vaccination. Aujourd’hui, les Occidentaux ont commencé leur campagne de vaccination contre le coronavirus, mais des cas de morts sont toujours signalés chez eux. Donc, quelle est la nécessité de se faire vacciner ? Je ne dirai à personne d’accepter ou de refuser ce vaccin, même si elle est de ma famille. Chacun est responsable de sa santé. Ceux qui veulent la vaccination contre le coronavirus sont libres de le faire, mais moi aussi je suis libre de ne pas le faire ».

Alseny Bangoura

Alsény Bangoura : « Tous les gens qui sont en train de dire que le coronavirus est une chose politique devraient analyser les choses : si c’était une chose politique, est-ce que les pays développés allaient arrêter leurs activités pendant des mois ? Donc, nous devons enlever cette idée de politisation du coronavirus de nos esprits. Un gouvernement responsable ne peut pas commander des vaccins qui ne sont utiles pour faire du mal à sa population. Donc, moi, je suis pour la vaccination parce que c’est la santé avant tout. Moi, personne ne pourra me convaincre de refuser ce vaccin. Et, je demande aux citoyens qui ont le souci pour leur santé d’accepter cette vaccination afin qu’ils soient épargnés de la Covid-19 ».

Propos recueillis par Foko Millimono pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin