Pépé Francis Haba, président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

Les réactions n’ont pas tardé au sein de la classe politique guinéenne, suite à la reconduction de Kassory Fofana à son poste de Premier ministre. Une décision annoncée hier, vendredi 15 janvier 2021, un mois exactement après la prestation de serment du président Alpha Condé pour un 3ème mandat à la tête de la Guinée.

Pépé Francis Haba, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), dit n’être pas étonné par ce choix du Chef de l’Etat guinéen. Mais, l’opposant reste pessimiste quant à la capacité du Premier ministre de répondre aux attentes de la population guinéenne. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce samedi 16 janvier 2021.

« Il faut d’abord dire que la nomination ou la confirmation de Kassory Fofana en tant que Premier ministre ne m’étonne pas. Puisque comme on le dit, les oiseaux de même espèce volent ensemble (…) Cela dit, après avoir décidé ensemble de prendre notre jeune démocratie en otage, après avoir décidé d’usurper la victoire d’Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, puisque le peuple de Guinée s’était largement exprimé le 18 octobre en leur défaveur, il a élu Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, donc on ne doit pas attendre grand-chose d’un tel gouvernement. Quand on usurpe une victoire, quand on s’accroche au pouvoir, quand on prend une démocratie en otage, on ne peut pas rassurer. Donc, on n’a pas grand espoir, surtout que la Guinée n’avait pas atteint un niveau de corruption aussi élevé, un niveau d’enrichissement illicite aussi élevé que ce que l’on connaît aujourd’hui.

Et, le Premier ministre, c’est quelqu’un qui a le goût pour le luxe, le goût pour l’argent, le goût pour la chose publique. J’ose espérer qu’ils voudront en tout cas montrer un autre visage au peuple de Guinée en mettant l’intérêt supérieur de la nation au-dessous de tout pour que la Guinée puisse connaître un développement harmonieux, puisse connaître une amélioration du panier de la ménagère. Mais, avec quelqu’un qui connait très bien l’administration guinéenne, qui est l’un des piliers du régime Condé, on a peur que ça soit les mêmes pratiques qui continuent, on a peur que ça soit le même système de gouvernance corrompu, d’enrichissement illicite, de népotisme, de clientélisme ainsi de suite », a dit Pépé Francis Haba président de l’UGDD et membre de l’ANAD, l’alliance qui a accompagné la candidature de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle du 18 octobre 2020.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin