C’est un sérieux revers pour la ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, Zénab Dramé. Le tribunal de première instance de Kaloum a décidé de mettre un terme au procès qu’elle avait intenté contre les trois journalistes qui ont révélé le présumé détournement de 200 milliards de francs guinéens dont elle est accusée.

Zénab Nabaya Dramé poursuivait les journalistes : Youssouf Boundou Sylla, coordinateur général du site d’informations Guineenews.org ; Moussa Moïse Sylla, directeur du site Inquisiteur.net ; et Ibrahima Sory Traoré, directeur du site Guinee7.com, pour diffamation. Mais à l’ouverture du procès, le procureur de la République près le TPI de Kaloum a demandé à la juridiction d’abandonner les poursuites contre les journalistes.

Alpha Sény Sylla avait motivé cette demande par le fait que son parquet a déjà ouvert une enquête sur ce détourné présumé et qu’il ne peut pas conduire les deux dossiers à la fois. Après avoir renvoyé le procès à deux reprises, le juge a finalement rendu son verdict ce lundi, 18 janvier 2021. Il a jugé la fixation de la caution inopportune, avant de renvoyer les trois journalistes des fins de poursuites et la partie civile à mieux se pourvoir.

Une décision accueillie avec beaucoup de joie par les avocats de la défense, qui estiment que le droit a été dit dans cette affaire. Par contre, la partie civile dénonce cette annonce qu’elle va interjeter appel.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin