L’ENI de Labé doit normalement recevoir 250 bacheliers cette année. C’est en tout cas le nombre que l’Etat a orienté dans cette école spécialisée dans la formation des instituteurs, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

Depuis quelques années, l’Etat guinéen oriente de nombreux bacheliers dans les institutions d’enseignement technique et professionnel. Cela, dans le but d’encourager la formation des jeunes dans les métiers porteurs d’emploi. Cette année, ce sont au total, 250 bacheliers qui ont été orientés à l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) de Labé.« Pour cette session 2021, il y a 250 bacheliers qui ont été effectivement orientés à l’ENI de Labé. Ils viennent de tout le pays », a annoncé Sékou N’Fally Oularé, le directeur de l’ENI de Labé.

Sékou N’Fally Oularé, Directeur de l’ENI de Labé

Habituellement, les bacheliers orientés dans les écoles professionnelles refusent souvent de se plier à cette décision des autorités. Ceux qui ont des moyens préfèrent se tourner vers les universités privées, et d’autres même parviennent à négocier pour se trouver une place dans une université publique. Mais, selon le directeur de l’ENI, ceux qui ont été orientés cette année dans son établissement sont en train de répondre. « Ils ont commencé à venir, beaucoup se sont déjà fait inscrire.

Il y aura bien sûr une date butoir pour les inscriptions qui sera déterminée par la direction nationale et le cabinet de l’enseignement technique, car le chronogramme de l’année scolaire est déjà connu. C’est le moment de saluer les mesures incitatives prises par le gouvernement guinéen, à travers le ministère de l’enseignement technique, pour encourager les bacheliers orientés dans les filières d’enseignement technique à l’ENI, sur le plan pécuniaire avec une bourse qui peut aller jusqu’à 180 000 francs guinéens par mois », a dit M. Sékou N’Fally Oularé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin