Quelques semaines après la publication des résultats de l’orientation des bacheliers, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique fait le point de l’opération. Le département a organisé un point de presse ce mercredi, 20 janvier 2021, pour présenter le rapport final et expliquer le contour de cette opération, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

La phase d’orientation, c’est la dernière étape que doivent franchir les bacheliers avant d’accéder à l’enseignement supérieur. En Guinée, ce processus a commencé en 2006, après la suppression du concours d’accès aux institutions d’enseignement supérieur. Depuis 2015, l’opération a été informatisée. Tous ceux qui sont admis au baccalauréat doivent s’inscrire sur la plateforme GUPOL (Guinée universités plateforme d’orientation en ligne) et choisir les filières dans lesquelles ils souhaitent être orientés.

 

Il revient ensuite à la commission d’orientation d’étudier les différents choix avant d’orienter les bacheliers, a expliqué Dr Binko Mamady Touré, secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. « Cette année, on attendait un total de 39 825 candidats. Chaque année, cette sélection concerne le bac de l’année en cours et les deux dernières sessions pour ceux-là qui n’avaient pu prendre part à l’opération de 2018 et 2019. Sur les 39 825, il y a eu 38 096 qui se sont présentés et qui étaient dans toutes les normes d’orientation.

 

Les 38 096 ont été orientés dans les institutions d’enseignement supérieur et dans les Écoles Normales d’Instituteurs (ENI). Et, cette orientation dans les institutions normales d’instituteurs a commencé en 2015, dans le but de donner à l’enseignement élémentaire des maîtres ayant un niveau appréciable. Donc, dans les 38 096 bacheliers, 34 953 ont été orientés dans les institutions d’enseignement supérieur et 3 143 ont été orientés dans les écoles normales d’instituteurs », a annoncé M. Touré.

 

Cette année encore, comme les précédentes sessions, plusieurs bacheliers se sont plaints d’avoir été orientés dans des filières qui n’étaient pas leur choix. Mais, Zakaria Diallo, conseiller du ministre et chef de l’équipe technique de l’orientation des bacheliers, explique que cette opération tient compte d’un certain nombre de critères. C’est en fonction de ces critères, dit-il, que les orientations sont faites. « Les critères sont au nombre de quatre. Il y a le choix du bachelier qui est déterminant, le nombre de places disponibles, la moyenne obtenue au baccalauréat et le profil du bachelier », a-t-il indiqué.

 

A noter que cette année, c’est l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia qui a reçu le plus grand nombre de bacheliers (8 799). Elle est suivie des Universités de Kindia (6 580 bacheliers) et de Kankan (5 762 bacheliers).

Foko Millimouno pour Guineematin.com

Tél. : 620 933 446/666 11 17 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin