Elhadj Saafa Diallo, président du district de Dara Bowé et fondateur du village de Dyoty (Faghan)

Le samedi dernier, 16 janvier 2021, les populations de Koumbia se sont mobilisées dans la joie pour le lancement des travaux de reconstruction de l’école primaire de Dyoty (Faghan) dans le district de Dara Bowé, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Devant l’importante mobilisation des populations bénéficiaires et des autorités administratives qui ont fait le déplacement, l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual, porteuse du projet, a souhaité la bienvenue aux participants et demandé l’observation d’une minute de silence à la mémoire de l’ancien Préfet de Gaoual et fils du terroir, Souleymane Sow.

Le président de l’association est revenu sur l’historique du projet qui remonte à 2019 et faisait suite à la destruction de l’école de Dyoty par une tornade.

Pour sa part, l’Honorable Fafa M’Bira Mané, député uninominal de Gaoual, a tout d’abord salué l’initiative de l’APEPTG, avant d’appeler à la paix et à la cohésion sociale.

Fafa M’Bira Mané, député uninominal de Gaoual

« Il y a beaucoup de personnes qui ont de l’argent parmi nous. Mais, ce sont ces jeunes qui se sont montrés touchés par l’effondrement de cette école. Certains vont dire avec 80 millions de francs, ces jeunes peuvent empocher ce montant ou en faire autre chose. Non. Ils ont choisi d’être utiles à leur communauté et à la nation toute entière. Qu’ils en soient remerciés. Ces jeunes auront contribué au meilleur devenir des enfants qui sortiront de cette école. Voilà comment on peut se faire utile à sa nation. Ce n’est pas par la violence, les injures et les attaques qu’on contribuer au développement de sa localité. Nous remercions l’APEPTG et tous ses membres », a dit l’élu du peuple.

S’adressant aux sages et aux personnalités présentes à la cérémonie, l’Honorable Fafa M’Bira Mané a appelé les parents et les autorités à s’impliquer d’avantage dans l’éducation et la formation des enfants.

« On ne peut pas insulter un Chef, s’attaquer au sage, brimer l’intellectuel et s’attendre à avoir un enfant exemplaire. Pourtant chacun veut la réussite de sa progéniture. Donc, je vous invite à mieux éduquer et former nos enfants puisque l’avenir de notre pays en dépend », a indiqué le député.

Parlant de la commune de Koumbia, qui s’est engagée à offrir 40 tables-bancs et des bureaux pour les maîtres, Fafa M’Bira estime qu’ils peuvent faire mieux.

« L’argent de la municipalité, c’est pour résoudre les problèmes de la collectivité. Depuis que cette école est tombée, dites-nous ce que faisait la mairie… Maintenant qu’il y a des bonnes volontés qui ont décidé de la reconstruire, il est du devoir de la mairie de compléter les équipements. Non seulement les tables-bancs, mais aussi, un bloc de latrine, un forage et la cour de l’école. Nous savons qu’ils peuvent le faire et nous leur encourageons », a dit l’Honorable Mané.

De son côté, le premier vice-maire de Koumbia, Mamadou Touré, a invité aux parents d’élève de s’impliquer pour activement pour l’éducation et la formation de leurs enfants. Il a rappelé que l’école ce n’est pas simplement l’édifice. C’est aussi les élèves et les enseignants.

Le représentant de la Direction préfectorale de l’éducation de Gaoual, Ibrahima Kanté est lui revenu sur l’historique de cette école qui porte le nom de Dyoty.

« Cette école est recensée par nos services depuis 2007. A l’époque c’était un hangar. En 2010, les populations ont construit une salle de classe en dur avec un effectif de 70 élèves. Malheureusement, en 2019, une tornade est venue la détruire. Il faut remercier l’APEPTG pour son initiative et le bailleur. Nous demandons au respect des dosages et de tous les critères pour que l’édifice tienne bien et dans la durée », a invité ce cadre de l’éducation.

Rayonnant de bonheur, Elhadj Saafa Diallo, président du district de Dara Bowé et fondateur du village de Dyoty (Faghan) a dit toute sa joie et salué les acteurs impliqués dans ce projet.

« C’est pour moi un jour inoubliable. Lorsqu’on créait ce village, il y a plusieurs décennies, il n’y avait que des singes, des cynocéphales, des panthères et autres bêtes sauvages qu’on y rencontrait. J’étais loin d’imaginer qu’il arriverait un jour comme celui-ci où les autorités, les sages et les populations de Gaoual allaient se réunir à cet endroit pour bâtir un édifice pour la formation de nos enfants. C’est une joie immense pour moi. Je remercie le Bon Dieu et je le prie de vous accompagner dans tout ce que vous faîtes en bien pour le bonheur de notre pays », a formulé le vieil homme du haut de ces 87 ans.

C’est donc après ces différentes allocutions, que le Député uninominal de Gaoual, accompagné des autres responsables et sages de la localité, a procédé à la pose de la première pierre de cette école primaire de deux salles de classe et d’une direction. Un édifice qui sera rendu à la communauté dans un délai de trois mois.

Depuis Koumbia, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin