De nouveaux ennuis pour Ismaël Condé : des faits plus graves mis à la charge de l’opposant

Ismaël Condé, premier Vice-Maire de Matam et membre du Bureau Exécutif de l’UFDG

La situation se complique davantage pour Ismaël Condé. La justice vient d’ouvrir un nouveau dossier le concernant avec des charges plus graves. C’est dans ce cadre que le 1er vice maire de Matam et membre du bureau exécutif de l’UFDG a été auditionné ce mercredi, 3 février 2021, au parquet du tribunal de première instance de Mafanco, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Incarcéré depuis le 25 septembre 2020 à la maison centrale de Conakry, Ismaël Condé était poursuivi jusque-là pour « entrave à la liberté d’accès et à légalité des candidats dans les marchés publics, les concessions et délégations des services publics et complicité ». L’opposant guinéen a dû entamer une grève en refusant les soins de santé qu’on lui administrait en prison pour que son procès soit programmé. Celui-ci doit s’ouvrir le 8 février prochain.

Mais entretemps, la justice a ouvert un nouveau dossier concernant ce transfuge du RPG Arc-en-ciel (le parti au pouvoir). Il est poursuivi dans cet autre dossier pour des faits d’ « offense au chef de l’État, de production, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre public et la sécurité publique par le biais d’un système informatique ».

Selon notre source, ces accusations ont un lien avec des publications que le vice maire de Matam a faites sur sa page Facebook au mois d’août 2020, alors qu’il s’apprêtait à se rendre en France. Ce responsable du principal parti d’opposition du pays sera jugé donc dans deux affaires différentes au TPI de Mafanco.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622919225

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS