Dr Sakoba Keïta, directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire lors de l’essai vaccinal anti-Ebola

La maladie à virus Ebola est-elle de retour en Guinée ? C’est en tout cas ce que pense le laboratoire de Guéckédou, qui a examiné des prélèvements effectués à la suite de quatre décès suspects enregistrés à Gouéké, dans la préfecture de N’Zérékoré. L’information a été confirmée par Dr Sakoba Keïta, directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, interrogé par Guineematin.com dans l’après-midi de ce samedi 13 février 2021.

« Il y a une infirmière de Gouéké qui est tombée malade vers la fin du mois de janvier. Elle est décédée entre le 27 et le 28 janvier et a été inhumée le 1er février à Gouéké. Parmi ceux qui ont participé à l’enterrement, il y a eu 8 personnes qui ont présenté des signes : diarrhées, vomissements et saignements. Trois d’entre eux sont décédés et quatre autres sont hospitalisés à N’Zérékoré.

Le dernier s’était échappé, mais on l’a rattrapé hier soir, il est actuellement à Nongo (Conakry). Donc, on a demandé à nos agents de faire des prélèvements qui ont été envoyés au laboratoire de Guéckédou. Ce laboratoire a donné les résultats des examens aujourd’hui vers 14 heures ; et eux, ils pensent qu’il s’agit de la maladie à virus Ebola », a-t-il indiqué.

Toutefois, les autorités sanitaires restent prudentes pour le moment. Dr Sakoba Keïta annonce qu’un second test sera effectué dans les prochaines heures à Conakry pour vérifier s’il s’agit effectivement d’Ebola ou non. « On a demandé à ce qu’on envoie un échantillon qui va arriver ce soir même à Conakry et on a prélevé aussi le malade qui est là. On va faire de nouveaux examens parce que quand une maladie vient de débuter, il faut toujours faire des reconfirmations.

Demain, vers 13 heures, on aura les résultats pour savoir si cela est reconfirmé. En attendant, mon équipe dirigée par le DRS (directeur régional de la santé) de N’Zérékoré est à Gouéké pour recenser tous les contacts et les isoler », a confié le directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Entre fin 2013 et fin 2015, l’épidémie d’Ebola a fait officiellement 2 536 morts pour 3804 cas enregistrés en Guinée.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com