Le président Alpha Condé a présidé hier, vendredi 19 février 2021, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du projet d’appui aux entreprises pour la relance du secteur agricole. Cette cérémonie de remise de chèques s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la capitale guinéenne et a mobilisé plusieurs membres du gouvernement, le coordinateur du projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG), des partenaires techniques et financiers et plusieurs jeunes entrepreneurs du secteur agricole, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ils sont au total 100 jeunes entrepreneurs évoluant dans le secteur agricole à bénéficier d’un montant d’un million de dollars US au compte de ce projet d’appui aux entreprises en cette période de COVID-19. Ainsi, ces jeunes porteurs de différents projets de l’agroalimentaire et autres obtiennent un financement de crédit de la banque mondiale à travers le PDAIG).

Venu présider à la cérémonie de cette rencontre de remise de fonds aux jeunes, le chef de l’Etat guinéen a tout d’abord félicité les parties prenantes pour la réalisation de ce projet agricole. Le président Alpha Condé a ensuite invité les banques locales à accompagner les petites et moyennes entreprises dans le développement de leurs activités.

Alpha Condé, président de la République

« Quand ces jeunes produisent, il faut aussi qu’ils puissent transporter, transformer et commercialiser. C’est ça l’objectif que nous visons afin qu’ils soient de véritables industriels. Malgré le Covid, nous allons tout faire pour doubler nos ressources internes et améliorer les routes et les pistes. Car, si on produit et qu’on ne peut pas écouler, évidement ça décourage. Donc, le gouvernement va accompagner. J’espère, avec l’appui des partenaires, que les banques locales qui ne sont pas très portées sur les crédits aux petites et moyennes entreprises vont changer de mentalité. Nous sommes engagés aussi à créer 100 mille jeunes entrepreneurs d’ici à 2023. Nous vous félicitons de cette initiative et espérons que vous allez continuer davantage. Nous avons dit gouverner autrement, il faut que les banques aussi travaillent autrement », a dit le président Alpha Condé.

Selon le coordinateur du PDAIG, Ibrahima Sambégou Gassama, les présents projets qui bénéficient de ce financement sont catégorisés. Et, les montants qui leur sont remis à ces jeunes entrepreneurs varieront en fonction de la taille des projets, selon qu’ils soient gros, moins ou petits. Ainsi, cet argent devrait permettre à chacun des bénéficiaires de relancer son busines, préserver les emplois et les infrastructures de productions ; et, dans une certaine mesure, lancer une perceptive de simulation de l’auto-employabilité des jeunes dans le secteur agricole.

Ibrahima Sambégou Gassama, coordinateur du projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG)

« L’initiative qu’on est en train de clôturer avec le chef de l’État est partie du constat du fait de COVID et des contraintes sur les entreprises, notamment agricoles. C’est au vue de toutes ces conditions plus ou moins défavorables au développement de l’entrepreneuriat que les ministères de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ont initié un projet appelé Plan de riposte face au COVID. C’est l’un des volets de ce projet qui est le financement des projets agricoles qu’on est en train de procéder à la remise des chèques aux bénéficiaires. C’est un financement du crédit de la banque mondiale. Les projets financés sont catégorisés. Il y a ce qu’on appelle le projet gros ou important qu’on a financé à hauteur de 250 à 300 millions, il y en a qui sont dans la fourchette de 50 à 100 millions et également les projets moins de 50 millions. Par rapport à chaque catégorie de financement, on a accompagné en termes de subvention. Pour les petits projets, ils ont été accompagnés à 90%, les projets moins de 50 à 100 millions à hauteur de 80% de leurs besoins de financement et les gros projets ont été également accompagnés à 60% de leurs besoins de financement. C’est pourquoi il y a la différence entre les chèques des différents bénéficiaires. Le PDAIG a un guichet de financement de plan d’affaires qui est de 7 millions de dollars. Aujourd’hui c’est un million qu’on a débloqué pour les 100 projets. Et, dans les mois à venir, nous envisageons de lancer un appel à candidature dans les filières agricoles pour le financement d’environ mille projets sur tout le projet », a expliqué Ibrahima Sambégou Gassama.

Venu représenter ‘’Been corporation SARL (une entreprise spécialisée dans la transformation et la commercialisation des produits agroalimentaires, notamment le beurre de carité, la pâte d’arachide, le miel) ’’ à cette cérémonie, Nantenin Touré se réjouit de la remise de ce Prix. Elle promet que cet argent (95 534 000 francs guinéens qu’elle a reçu) lui permettre d’intensifier ses activités et faire connaitre ses produits partout à Conakry et à l’intérieur du pays.

Nantenin Touré, cheffe d’entreprise et lauréate du prix de 95 534 000 GNF

« C’est un sentiment de joie. Parce que ce prix va nous aider à atteindre en grande partie les objectifs qu’on s’est fixés à court et à long terme. D’abord, il s’agit de faire connaitre nos produits dans tout Conakry, à l’intérieur du pays, dans la sous-région, puis à l’échelle internationale. Ensuite, cela va nous permettre de créer plus d’emplois, d’accroître notre production et de renforcer notre capacité de communication. Avec l’accompagnement de l’APIP et du PDAIG, je pense que tout ira bien pour l’atteinte des objectifs de notre jeune entreprise », a indiqué Nantenin Touré.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin