Malgré la situation difficile que traverse son parti, Cellou Dalein Diallo reste convaincu que l’UFDG est la première force politique de la Guinée. C’est ce qu’a déclaré en tout cas le principal opposant guinéen dans un entretien avec la presse à Kindia, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

De retour de Mamou, Cellou Dalein Diallo a fait escale à Kindia pour rendre visite aux parents d’Abdoulaye Bah, l’un des responsables de son parti détenus depuis quatre mois sans jugement à la maison centrale de Conakry. Le président de l’UFDG dit être venu apporter la solidarité de sa formation politique à la famille biologique de l’ancien président de la délégation spéciale de Kindia.

« J’étais à Mamou depuis avant-hier pour prendre part aux obsèques d’Elhadj Alphadio Serindé, un intime de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Et j’ai décidé de m’arrêter dans la famille d’Abdoulaye Bah pour apporter à son père, à sa mère et à sa femme, le soutien et la solidarité de l’UFDG dans l’épreuve que la famille traverse.

Comme vous le savez, Abdoulaye Bah est illégalement détenu dans les geôles d’Alpha Condé pratiquement depuis la fin du scrutin du 18 octobre. Il est tout à fait normal que je vienne dans cette famille pour apporter la solidarité et le soutien de l’UFDG », a déclaré l’opposant, ajoutant que les parents d’Abdoulaye Bah gardent le moral parce qu’ils savent que leur fils est tout simplement victime de son engagement politique.

Et, malgré la détention de nombreux responsables et militants de l’UFDG et la fermeture des locaux (le siège et le quartier général) du parti à Conakry, Cellou Dalein Diallo ne perd pas espoir. Il assure que sa formation politique va finir par obtenir gain de cause, parce qu’elle n’a rien perdu de son poids politique.

« Le parti reste debout. Je viens de Mamou, on sent partout que l’UFDG, contrairement à ce qui se dit, à ce que nos adversaires pensent, l’UFDG reste la première force politique du pays. Nous avions eu l’opportunité de le prouver à l’occasion du scrutin du 18 octobre, parce qu’on a largement gagné dans les urnes. Les gens restent mobilisés derrière le parti, la victoire sera de notre côté », a laissé entendre le président de l’UFDG.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin