Le cambiste Thierno Nouhou Diallo réclame plus de 8 milliards à Oustaz Taïbou

Le contentieux opposant le cambiste Thierno Nouhou Diallo à l’islamologue Oustaz Taïbou Bah est visiblement loin encore de trouver son épilogue. L’affaire vient d’être relancée par la sortie de plusieurs audios attribués au célèbre prédicateur dans lesquels il sollicite l’aide d’un marabout pour éliminer le cambiste et certains de ses proches. Une situation que Thierno Nouhou compte mettre à profit dans la bataille judiciaire l’opposant à Oustaz Taïbou, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

L’affaire a fait grand bruit ces dernières semaines en Guinée. Des enregistrements sonores attribués à Oustaz Taïbou Bah ont été publiés récemment sur les réseaux sociaux, dans lesquels l’islamologue serait en train de solliciter les services d’un marabout pour « éliminer » tous ses « ennemis ». Il s’agit en premier lieu de Thierno Nouhou Diallo et tous ceux qui sont dans le camp du cambiste, qui accuse Oustaz Taïbou et son épouse de lui devoir un montant de plus de 8 milliards de francs guinéens. Et, cette situation ne laisse naturellement pas Thierno Nouhou indifférent.

« Comme tout le monde, j’ai entendu les audios qui circulent où je suis cité (par Oustaz Taïbou) dans une affaire de maraboutage. J’ai bien entendu et j’ai bien compris son intention. Je vais lui dire que si, en tant qu’érudit ou islamologue qu’il est, il a toujours confiance ou il a toujours foi aux marabouts, il se trompe. Parce que moi, je crois beaucoup en Dieu. Et, je vais lui apprendre que lors de mon dernier voyage à la Mecque pour le petit pèlerinage, j’avais eu le sentiment qu’il y avait un problème qui se dégageait autour de moi.

Et j’ai profité de l’occasion pour aller à la Mecque faire des invocations. C’est à mon retour qu’on a engagé le combat. Donc, en matière de croyance en l’unicité de Dieu, je ne me reproche pas. Je n’ai pas besoin d’un marabout ou d’un charlatan pour m’assister. Je connais les principes religieux qui me disent d’être droit dans tout ce que je fais », a réagi Thierno Nouhou Diallo dans un entretien qu’il a accordé à un groupe de journalistes, dont un de Guineematin.com, le samedi 20 février 2021.

Le cambiste en a profité aussi pour balayer la thèse d’une manipulation. C’est-à-dire que c’est lui-même qui aurait engagé la personne qui a appelé Oustaz Taïbou au téléphone pour enregistrer leurs conversations. « J’ai reçu ces audios dans mon salon pendant que je mangeais. C’est pour dire que je ne me reproche de rien. Et, c’est un monsieur que je n’avais jamais connu qui m’appelle pour me dire qu’il y a ça entre eux, et il m’a fait écouter ce qu’ils se sont dit en coulisse. C’est seulement Dieu qui peut exposer quelqu’un de cette façon.

Et, c’est tant mieux pour Oustaz Taïbou. C’est lui qui a cherché et il va se découvrir ainsi tous les jours, parce que le mal n’attend pas toujours l’au-delà. Je vais lui dire de chercher à régler notre contentieux, de ramener les biens des gens qu’il a dérobés ou bien qu’il a pris avec moi.  Ce qui est clair, sur ma lancée juridique, je vais continuer le combat. Dieu merci, je commence à avoir la tête tranquille pour pouvoir travailler, parce que les gens ont compris que ce n’est pas moi qui suis son complice pour bouffer leur argent.

A ce niveau, je suis tranquille. Mais, cela ne veut pas dire que je vais baisser les bras pour ne pas continuer à réclamer. S’il va jusqu’à voir les charlatans, ce qu’il a quelque chose à se reprocher, quelque chose qui le fatigue. Je vais lui dire que la justice divine est là ainsi que la justice mondaine, et je regarde toutes les options », a laissé entendre Thierno Nouhou Diallo, tout en annonçant une nouvelle plainte contre son adversaire.

« Pour répondre à ce que j’ai entendu, je ne vais pas faire comme les autres. Je cherche à m’armer de beaucoup de preuves et je vais porter plainte, parce que c’est moi qui suis à la tête du dossier. Il m’a cité avec les membres de ma famille, ça veut dire que s’il en était capable, il allait nous anéantir à la seconde. Mais, puisque ce n’est pas à lui qu’appartient la vie des gens, il ne peut rien faire. Donc il n’a qu’à se préparer. Je vais essayer de formuler ma plainte et je vais l’attaquer. Moi, je ne suis pas comme les autres, ceux-ci l’ont connu à travers moi, ils peuvent tous pardonner. Mais moi, je ne vais pas laisser passer cette situation », prévient le cambiste.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin