Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké

Le nouveau coronavirus continue de défier les autorités sanitaires. Après certaines écoles, la pandémie mondiale se propage dans certains établissements d’enseignement supérieur. C’est le cas de l’Institut supérieur des mines et géologie de Boké où six cas ont été dénombrés hier, lundi 22 février 2021, a appris un reporter de Guineematin.com qui a échangé avec certains.

Selon un étudiant de la Licence 3, qui a joint Guineematin.com au téléphone, des tests généralisés ont été organisés pour l’ensemble des apprenants et des encadreurs de l’Institut. « Le lundi passé, 17 février, tout le personnel d’encadrement a subi le test de dépistage de la Covid-19. Et, le samedi, 20 février, tous les étudiants ont été testés. Et, des cas positifs ont été détectés ».

Finalement, selon les résultats, 3 enseignants ont été testés positifs dont la Directrice de l’institut, Djaka Sidibé, actuellement à Conakry et son assistant, un certain Fofana. Côté étudiant, un cas a été détecté en licence 3 Mines et deux autres en licence 1 de la filière traitement.

Les étudiants et deux encadreurs ont été admis au centre de traitement épidémiologique de Boké. Et, seule la Directrice de l’Institut semble être absente de la région.

Jusqu’ici, la propagation du nouveau coronavirus a été particulièrement remarquable à Conakry et se faisait compter au compte-gouttes dans les régions comme Labé, Kindia et Boké.

A la date du 22 février, la Guinée a enregistré 15 427 infections liées au Covid-19 dont 87 décès ; au moment où il 112 millions pour plus de 2, 5 millions de morts à travers le monde.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin