Un mouvement de colère a eu lieu ce mercredi, 24 février 2021, à Faranah. Plusieurs jeunes du quartier Tonkolonko sont descendus dans la rue pour protester contre le manque de courant dans leur localité, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

 

« EDG Zéro ! », « On veut le courant ! », ce sont entre autres les slogans que scandaient de nombreux jeunes du quartier Tonkolonko, dans la commune urbaine de Faranah, qui se sont fait entendre tôt ce mercredi.

 

Les manifestants ont érigé des barricades sur la route nationale N°2 Faranah-Kissidougou, bloquant la circulation. Ils exigent une meilleure desserte du courant électrique dans leur quartier.

« EDG est zéro. Ils sont incapables. Jusqu’à présent, le courant est fourni à tour de rôle à Faranah. Et, on peut passer des semaines sans avoir le courant. On en a marre. Il faut qu’on ait le courant », a déclaré un manifestant, très remonté.

 

Avec le blocage de la circulation sur la route nationale Faranah-Kissidougou, un grand bouchon s’est formé sur les lieux. Le maire de Faranah, Oumar Camara, et le commandant du Bataillon autonome de la ville, le colonel Malick Diakité, sont allés à la rencontre des manifestants pour les sensibiliser à libérer la route.

 

A suivre !

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224 620241513/660272707

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin