La nouvelle a fortement ému plusieurs habitants de Bentourayah, un district de la sous-préfecture de Manéah, dans la préfecture de Coyah. Un écolier a été retrouvé mort et son corps mutilé hier, jeudi 25 février 2021, dans cette localité. La victime, Mamady Doumbouya, 7 ans, était élève en classe de 2èmeannée au groupe scolaire Amadou Dieng de Bentourayah. 24 heures après sa disparition, son corps a été retrouvé dans un marigot, avec les deux oreilles et la lèvre supérieure coupées.

Mohamed Keita, administration du marché de Bentourayah plateau, témoin

L’information a été confirmée au micro d’un reporter de Guineematin.com, par Mohamed Keïta, administrateur général du marché de Bentourayah plateau et membre du bureau du district.

« C’est à 9 heures du matin que deux femmes m’ont trouvé dans mon bureau pour me dire qu’elles ont perdu leur enfant depuis hier, mercredi. D’habitude, l’enfant quitte Gombonyah pour venir étudier à l’école Amadou Dieng de Bentourayah. Hier matin, sa maman l’a confié à un taximan pour le déposer à l’école. Après les cours, l’enfant n’est pas revenu à la maison. C’est ainsi qu’ils ont commencé les recherches. Les femmes là m’ont laissé leur numéro de téléphone et la photo de l’enfant. Du coup, j’ai publié sa photo sur mon compte Facebook.

A 12h 30’, c’est le chef de secteur qui vient me trouver dans mon bureau pour me dire qu’il a reçu un appel de la part du chef de quartier en déplacement, lui annonçant qu’un corps sans vie a été découvert dans le marigot. J’ai appelé le président de la jeunesse pour lui demander d’aller voir sur le terrain. Arrivé sur les lieux, il m’a appelé pour me dire qu’il s’agit du corps d’un écolier vêtu d’une culotte kaki et un débardeur bleu. Il a dit qu’il ne connait pas l’identité de l’enfant puisqu’il n’a pas le droit de toucher le corps. C’est ainsi le chef de secteur, qui était aussi sur les lieux, a alerté la gendarmerie du quartier.

Moi aussi, j’ai appelé l’une des dames qui étaient venues m’annoncer la disparition de leur enfant pour lui dire de venir, on va aller voir si ce n’est pas l’enfant en question. Quand on est arrivés sur les lieux, elle a immédiatement reconnu l’enfant et s’est mise à pleurer. C’est moi-même qui ai sorti le corps de l’eau. Mais, j’ai constaté que ses deux oreilles et une partie de sa bouche étaient coupées. Entretemps, la gendarmerie aussi a fait appel aux médecins pour procéder à l’autopsie, avant que le corps ne soit remis à sa famille », a expliqué M. Keïta.

Mamadi Doumbouya, élève de la deuxième année, victime

Mamady Doumbouya a été inhumé dans l’après-midi de ce jeudi, 25 février 2021, à Gombonyah. Les services de sécurité annoncent l’ouverture d’une enquête pour tenter d’identifier le ou les auteurs de ce crime.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tél. : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin