Dr Sakoba Kéïta, Directeur général de l’ANSS

Deux épidémies potentiellement mortelles secouent actuellement la Guinée. Au coronavirus (qui est une pandémie planétaire) est venue se greffer la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui a récemment refait surface à Gouécké, préfecture de N’Zérékoré, dans la région forestière de la Guinée. Dans la matinée de ce vendredi, le Directeur général de l’ANSS, Dr Sakoba Kéïta, a annoncé aux Guinéens que l’heure est réellement grave…

Lors de sa conférence de presse, Dr Sakoba Kéïta, le Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire, a invité les populations guinéennes à plus de vigilance. Au-delà de ces deux grandes épidémies, Dr. Sakoba a rappelé qu’on a déjà une épidémie de rougeole et une autre de fièvre jaune…

« Nous allons faire le point de la  situation pour que chaque Guinéen se rende compte que l’heure est grave. Mais, ce que je constate chez nous, quand le lion rentre en Guinée, le premier Guinéen qu’il va dévorer tant qu’il ne va pas arriver au second, celui-ci pense que c’est l’affaire du premier ; alors que si tu ne l’aides pas, après l’avoir dévoré, ça sera ton tour. Donc, c’est pour cela qu’avant ce tour n’arrive, nous devons nous organiser pour empêcher d’autres victimes. Quand le feu est là, si tu n’aides pas ton voisin à l’éteindre chez lui, c’est sûr que dans quelques minutes, ça va arriver chez toi… Et, en ce moment critique de notre pays, toutes les communications doivent aller dans le sens du changement des comportements de nos populations pour permettre le contrôle de ces deux épidémies », a introduit Dr Sakoba Kéïta.

Selon le patron de l’ANSS, il n’y a pas eu de cas confirmé de maladie à virus Ebola hier ; mais, six personnes suspectées ont tout de même été admises dans le centre de prise en charge de N’Zérékoré. Le total des cas confirmés est toujours de 5, depuis le début, avec 2 guéris dont un qui était hospitalisé à Conakry et le second à N’Zérékoré. Deux autres personnes sont actuellement hospitalisées à N’Zérékoré et malheureusement, il y a eu un décès. Le cumul reste donc à  quatre. Présentement, il y a un total de 8 personnes hospitalisées (2 personnes positives et 6 personnes suspectées, dont les résultats sont en attente) et 460 personnes vaccinées.

La bonne nouvelle annoncée par le DG de l’ANSS, c’est l’arrivée, dans la soirée d’hier (jeudi 25 février 2021) du deuxième lot de vaccin contre Ebola. « Il s’agit de 8 mille 640 doses. Ce qui fait les vingt mille doses que la Guinée a reçues. Et, hier, les gens ont vacciné près de 180 personnes de plus à N’Zérékoré et 60 à Conakry. Ce qui fait 465 personnes qui ont déjà pris le vaccin contre Ebola (à Conakry et à l’intérieur du pays). On vient de faire une remise de nouvelles molécules qui ont montré leur efficacité contre Ebola en RDC pour que les deux cas positifs qui restent puissent bénéficier de ce nouveau traitement dès aujourd’hui », a précisé Dr. Sakoba Kéita.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin