Amadou Tham Camara, président du comité d’Ethique de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT)

Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com hier, jeudi 25 février 2021, Amadou Tham Camara, président du comité d’Ethique de la Fédération guinéenne de football, s’est expliqué sur sa décision suspendant le vice-président et le rapporteur de cette commission. Il indique que cette décision fait suite à la violation du code d’éthique par les intéressés, qui ont tenu une réunion « clandestine » dans un endroit inapproprié. Et, même si les deux personnes concernées contestent leur suspension, M. Camara soutient que cette affaire est déjà clôturée.

Amadou Diaby, vice-président de la Fédération guinéenne de football

Le rétablissement d’Amadou Diaby, vice-président de la Fédération guinéenne de football dans ses fonctions n’est pas resté sans conséquences. Il a entraîné immédiatement une crise au sein du comité d’Ethique de l’instance dirigeante du football guinéen. En effet, Alpha Saliou Sow et Jean Baptiste Kantara, respectivement vice-président et rapporteur de ce comité, ont décidé de s’opposer à cette décision de leur président, Amadou Tham Camara. Et, cette crise a conduit à la suspension des deux intéressés pour une durée de deux mois. Le président de la commission d’Éthique justifie cette décision par le fait que ses deux collaborateurs ont violé le code d’éthique.

Amadou Tham Camara, président du comité d’Ethique de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT)

« Ces deux membres du comité d’éthique ont été à la base de l’organisation d’une réunion clandestine en dehors de la Fédération guinéenne de football sans que je ne sois informé. Le code d’éthique est clair en la matière : chaque fois qu’il y a une réunion de la commission d’Ethique, elle doit être convoquée par le président. Donc, le faire sans que je ne sois au courant, c’est une violation du code d’éthique. C’est pourquoi, les deux personnes qui ont été base de réunion ont été sanctionnées », explique Amadou Tham Camara.

Jusque-là, les deux membres sanctionnés contestent les décisions de leur président : leur suspension pour une durée de deux mois et la réintégration d’Amadou Diaby dans ses fonctions de vice-président de la Fédération guinéenne de football. Mais pour Amadou Tham Camara, cette affaire est déjà clôturée, puisque le comité exécutif de la Féguifoot a pris acte de ses décisions.

« Ma décision de rétablir Amadou Diaby a été motivée par le faite que le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) en nous ramenant cette affaire (la suspension d’Amadou Diaby de ses fonctions), avait posé un certain nombre de conditions parmi lesquelles, il faut mettre en place une commission de recours qui n’existe pas à date. Deuxièmement, le TAS a insisté qu’on puisse interroger certains témoins clés notamment M. Dembélé. Ce témoin s’est rétracté, parce qu’étant un proche de Paul Put, il n’a plus intérêt au procès, et il n’est pas satisfait de la première sentence qu’on a rendue.

Ce sont des conditions majeures qui font qu’il est difficile aujourd’hui d’aller au bout de la procédure. Donc, comme ce sont des difficultés, j’ai pris la responsabilité de réintégrer M. Diaby, puisque ce n’est pas de sa faute si on ne peut pas aller au bout, jusqu’à ce que ces difficultés soient levées. Mais de toute évidence, je pense que le comité exécutif a pris acte non seulement de la réintégration de M. Amadou Diaby, mais également de la suspension des deux membres. Donc pour moi, l’affaire est clôturée », a laissé entendre M. Camara.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin