Située au quartier Kissassi dans la commune urbaine de Boké, la nouvelle école régionale des arts et métiers (ERAM) a commencé de recevoir ses élèves lundi dernier, 1er Mars 2021. Déjà une bonne partie des professeurs et encadreurs mutés pour servir dans cette école professionnelle publique sont arrivés sur le terrain. C’est ce qui a permis de débuter les cours dans toutes les filières, a appris le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Selon le directeur des études et de stages de l’ERAM de Boké, Bangali Thiam, cette nouvelle institution d’enseignement professionnel est à sa première expérience. Et, pour ce début, elle compte trois options : froid et climatisation (avec le niveau de brevet technicien supérieur), génie électrique (avec le niveau certificat d’aptitude professionnel) et mécanique générale et maintenance. Mais, pour ces options, l’engouement est déjà grand au sein de la jeunesse de Boké.

Bangali Thiam, Directeur des études et des stages

« Les enfants sont en train de venir et il y a de l’engouement. En quatre jours nous avons déjà reçu plus de la moitié de nos élèves. Au début on avait prévu au total 180 élèves ; mais, après le concours d’accès, on a orienté ici 340 élèves. Nous avons déjà commencé les activités de l’école, on a déjà constitué les groupes pédagogiques et l’animation à même commencé. Ça veut dire qu’il y a déjà des professeurs en classe et qui donne des cours. Jusqu’aujourd’hui nous avons à peu près 150 élèves qui sont déjà présent. Nous allons donner aux enfants une formation disciplinaire et pratique. On a ici des ateliers bien équipés. Nous allons mettre en place trois stratégies à savoir: la formation théorique en classe basée sur l’approche par compétence, la formation pratique dans les ateliers et surtout  la collaboration avec les entreprises. Et là, on parle des stages. Avec les entreprises, les élèves vont découvrir d’autres choses qu’ils n’ont pas vu en classe », a indiqué Bangali Thiam.

Pour cette année, 18 enseignants et 3 encadreurs ont été affectés à l’ERAM de Boké. Une bonne partie de ce personnel est déjà sur place. Et, dans les salles de classe, les élèves sont enthousiasmés. Ibrahima Kalil Conté, élève en mécanique générale et maintenance espoir pouvoir mieux apprendre sous la conduite de ses jeunes professeurs.

Ibrahima Kalil Conté, élève à l’ERAM de Boké

« En ce moment nous suivons un cours d’anglais. Et, depuis le début, je trouve que ça promet beaucoup, je vois aussi un grand atout. Parce que nos professeurs sont presque tous des jeunes. Donc, avec le respect, je sais que ça va aller mieux. On a un grand espoir et une grande confiance qu’ici nous aurons notre métier », a confié cet élève.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin