Image d’archives

Un jeune homme est mort par asphyxie et deux autres ont été sauvés de justesse samedi dernier, 6 mars 2021, dans une mine d’or de la sous-préfecture de Niantanina, préfecture de Mandiana. C’est le groupe électrogène qui leur permettait d’avoir de l’air pour respirer qui s’est brusquement arrêté, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Mandiana.

Le drame est survenu à Gbonko, un district relevant de la sous-préfecture de Niantanina. Trois jeunes, tous originaires du village de Dandela, se sont introduits dans une mine d’or de 40 mètres de profondeur. Mais avant de descendre dans le trou, ils ont allumé un groupe électrogène qu’ils ont relié à un appareil qui leur permettait d’avoir de l’air pour pouvoir respirer à l’intérieur.

Malheureusement, le groupe électrogène s’est brusquement éteint pendant qu’ils étaient dans le trou. Ayant constaté cette situation, les mineurs qui étaient à côté sont rapidement descendus dans le trou pour secourir les trois jeunes asphyxiés. Ils ont trouvé que l’un d’eux est déjà décédé, mais ont réussi à sauver les deux autres qui étaient également dans un état critique.

Ils ont été admis au poste de santé de Gbonko pour des soins. Quant à la victime, Ibrahima Diakité, son corps a été remis à sa famille, indique le maire de la commune rurale de Niantanima, Drissa Diakité.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625 81 03 26

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com