Alpha Condé accède aux revendications des pharmaciens : « la Guinée a choisi le bon côté de l’histoire »

Dr. Mohamed Manizé KOLIE, Secrétaire Général du Syndicat des pharmaciens officines privés de Guinée

C’est un ouf de soulagement pour les pharmaciens guinéens. Quelques semaines après avoir menacé d’aller en grève, ils ont été entendus par les autorités du pays. Au cours du Conseil des ministres d’hier, jeudi 11 mars 2021, le président Alpha Condé a interdit l’importation des médicaments par les acteurs non professionnels, instruisant son gouvernement à veiller à la « réduction drastique » du nombre d’importateurs grossistes répartiteurs.

Des décisions accueillies avec beaucoup de joie par le secrétaire général du syndicat des pharmaciens et officines privées de Guinée. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce vendredi, 12 mars 2021, Dr Manizé Kolié a déclaré que la Guinée a choisi le bon côté de l’histoire.

« Notre sentiment est très bon. On attend cela depuis 35 ans. Et c’est hier que le chef de l’État et tout son gouvernement ont accepté nos doléances, c’est du jamais vue. Je suis sûr que la Guinée a choisi le bon côté de l’histoire et que d’ici quelque temps, nous serons meilleurs que Djibouti, nous serons meilleurs que le Rwanda, nous irons de l’avant. Nous avons demandé la réduction du nombre de sociétés grossistes qui est acceptée, nous avons demandé que le monopole revienne aux professionnels, c’est accepté. Donc il ne reste qu’à passer à l’application.

Et nous allons veiller au grain. Je crois que dès la semaine prochaine, nous serons avec le ministère de la santé pour que les points soient mis sur les i. Le troisième point est un point d’attache qui va permettre de conclure les états généraux du secteur de la santé. Ça c’est une conclusion à laquelle on va arriver. C’est-à-dire les choses clés sont déjà acceptées. Je félicite le Chef de l’État et son gouvernement pour avoir choisi le bon côté de l’histoire », a réagi ce pharmacien.

Après ces instructions du chef de l’Etat, il reste maintenant à mettre en place les conditions pour leur mise en œuvre effective sur le terrain. Et le syndicat des pharmaciens compte y veiller fortement, afin que le pays puisse bénéficier des impacts positifs de ces mesures. « Aujourd’hui, on ne connaît pas le nombre de sociétés qui importent les médicaments en Guinée et les médicaments représentent 78% du commerce dans tous les marchés de notre pays. Que cela revienne au bercail, que ça soit désormais la propriété des professionnels, c’est d’abord la Guinée qui gagne.

La sécurité sanitaire sera assurée et nous allons veiller sur les prix. Je suis dans la distribution pharmaceutique depuis 48 ans. Je veillerai avec le ministère de la santé à ce que les prix soient les plus bas possible sur le marché. Nous devons discuter, dialoguer avec les importateurs, avec les fabricants de médicaments. La Guinée n’est pas une poubelle. Cette fois-ci, nous allons faire le pied de grue devant les ministères pour que nous passions de la parole à l’acte directement », a dit Dr Manizé Kolié.

Mohamed DORÉ pour Guineematin.com 

Tel: +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS