Energie : les centrales de Kaloum et de Kipé remises dans le portefeuille d’EDG

Gérées depuis 5 ans par le groupe AON, les centrales thermiques de Kaloum 1, Kaloum 2 et de Kipé sont transférées dans le portefeuille d’EDG. Il revient désormais à la société « Electricité de Guinée » de s’occuper de leur exploitation et de leur maintenance. La cérémonie de passation de témoin entre l’ancien et le nouvel exploitant a eu lieu ce vendredi, 12 mars 2021, sous la présidence du Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana. Elle a connu également la présence de la ministre de l’Energie, Bountouraby Yattara, et du président du Conseil d’administration d’EDG, Elhadj Bah Ousmane a constaté un reporter de  Guineematin.com qui était sur place.

D’une puissance respectivement de 24, 26 et 50 mégawatts, les centrales thermiques de Kaloum 1, Kaloum 2 et de Kipé rentrent dans le patrimoine de l’Electricité de Guinée (EDG). Un plus important pour cette société chargée de la fourniture du courant électrique en Guinée, indique son Directeur général, Bangaly Maty.

Bangaly Maty, Directeur Général d’EDG

« Au terme de notre convention, ces équipements et installations vont enrichir le patrimoine de l’EDG et qui, dans sa politique de réduire la subvention de l’Etat, s’engage à reprendre le relais de l’exploitation desdites centrales dans le cadre de notre plan stratégique qui est axé sur la réduction de la subvention, la sécurité de nos recettes, le renforcement des capacités et l’engagement des parties prenantes. Cette démarche qui augure de bonnes perspectives doit parvenir au redressement du secteur de l’énergie puisqu’aucun développement n’est possible sans l’électricité », a dit le DG d’EDG.

Bangaly Maty ajoute que le transfert de la gestion de ces centrales permettra une réduction des frais fixes d’environ 32 millions de dollars, avec à la clé l’emploi d’une soixantaine de personnes qui vont assurer leur exploitation. « Ces trois centrales, d’une capacité totale de production de 100 mégawatts, seront opérées par le personnel d’EDG à travers lequel, nous allons avoir une soixantaine de nos collaborateurs qui seront très bien formés et qui seront à mesure d’opérer avec ce genre de centrales. Avant, ces centrales évoluaient avec un opérateur indépendant mais cette fois-ci, nous allons faire les opérations à l’interne. Cela va réduire énormément le fardeau de la subvention économique », rassure M. Maty.

Dr Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre, chef du gouvernement

Présidant cette cérémonie, le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, s’est félicité de l’amélioration de la desserte en électricité dans notre pays. « Il me plaît de constater aujourd’hui que la desserte en courant électrique s’est considérablement améliorée grâce à la construction des barrages de Kaléta, Souapiti et l’arrivée très prochaine d’Amaria, auxquels s’ajoutent de nombreuses centrales thermiques et le bateau flottant. Ces avancées majeures sont confirmées par les données de la Banque mondiale, qui indiquent que ces 10 dernières années, l’accès des populations guinéennes à l’électricité a quasiment doublé. Passant de 27% en 2010 à 44% en 2018 pour se hisser légèrement en deçà de la moyenne de 47% pour l’Afrique subsaharienne », a-t-il indiqué.

Toutefois, le chef du gouvernement souligne qu’il y a de gros défis à relever dans le secteur énergique. « EDG coûte cher à la Guinée en termes de subvention. Nous parlons d’un minimum annuel de l’équivalent de 350 millions de dollars américains. C’est beaucoup par rapport aux moyens de la Guinée. Mais le président tient à relever le défi de l’électricité en Guinée et à y consacrer des ressources importantes qui sont des manques à gagner pour les autres secteurs (…)

Le directeur ne m’a pas donné le niveau de production actuelle par rapport au besoin, je n’ai pas non plus l’idée de la demande globale à date ; mais, tout ce que je sais, c’est que les performances commerciales et financières laissent à désirer. Il y a beaucoup d’efforts à faire. Les déperditions techniques liées à la vétusté des moyens de transport et de distribution et les déperditions commerciales liées à la faiblesse du taux de facturation et d’encaissement pèsent sur la viabilité de l’entreprise. Sur ces aspects, j’invite la direction à redoubler d’efforts pour relever les défis et très rapidement », a lancé Kassory Fofana.

À noter qu’au cours de la cérémonie, une trentaine de véhicules pick-up offerts par le chef de l’Etat ont été remis à la Direction générale d’EDG. Ces engins roulants sont destinés principalement aux onze antennes de dépannage dans les différents quartiers de Conakry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS