Exploitation sauvage de l’or à Mandiana : le préfet Lamine Doumbouya contre les concasseurs

Mohamed Lamine Doumbouya, préfet de Mandiana

Suite aux nombreuses plaintes des populations de sa juridiction géopolitique sur le tarissement des rivières, le préfet de Mandiana, Mohamed Lamine Doumbouya, est entré en guerre contre ceux qui exploitent l’or au bord des cours d’eau à Mandiana. Et, c’est à Magana (un district de la sous-préfecture de Kinieran) qu’il a asséné son premier coup. Car, sous ses ordres, des unités mixtes (policiers, gendarmes et militaires) ont effectué une descente sur place pour procéder à des arrestations et à des saisies d’installation d’exploitation d’or.

L’opération a eu lieu le samedi dernier, 13 mars 2021 ; et, au moins sept (7) personnes ont été mises aux arrêts. Egalement, plusieurs concasseurs et autres matériels d’exploitation d’or ont été saisis sur place, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mandiana.

Selon les informations, cette opération de Magana s’inscrit dans une « vase campagne de déguerpissement » qui doit touchée toute la préfecture de Mandiana. Elle a été initiée par le préfet Mohamed Lamine Doumbouya au terme d’une tournée de prise de contact avec les populations des différentes communes rurales de sa juridiction. Une tournée au cours de laquelle son aide a été interpellé sur l’exploitation sauvage de l’or le long des cours d’eau.

« Nous venons d’une tournée dans les sous-préfectures. Dans cette mission, j’étais avec le commandant de la gendarmerie, le commissaire de la police et le représentant du camp militaire. Devant tous à Kinieran, le doyen du village nous a fait savoir qu’ils ont tout fait pour arrêter le travail des concasseurs dans les cours d’eau, mais impossible. Donc, il a sollicité notre aide enfin d’arrêter cette pratique. C’est pourquoi, quand  nous sont rentrés, on a envisagé une campagne préfectorale de déguerpissement de toutes les installations d’exploitation d’or le long du fleuve. Et, cette opération a commencé samedi dernier dans la sous-préfecture de Kinieran où il y a eu beaucoup d’arrestations. Des concasseurs et d’autres accessoires ont également été saisis et conduit au niveau de la justice… Les opérations vont continuer, même en l’instant où je vous parle il y a une mission en cours pour la sous-préfecture de Dialakoro. Et, ainsi vont se poursuivre les opérations de déguerpissement. Nous allons identifier dans toutes les sous-préfectures les concasseurs installés le long du fleuve et des cours d’eau », a indiqué Mohamed Lamine Doumbouya, le préfet de Mandiana.

A en croire le commissaire centrale de police de Mandiana, Fodé Mamoudou Yansané, au moins sept personnes ont été arrêtées à Kinieran.

« Nous avons mené une mission mixte composée de la police, la gendarmerie et de l’armée dans la sous préfecture de Kinieran, précisément dans un district de Magana. Quand nous arrivée sur le terrain, on a constaté la présence des personnes et des concasseurs. C’est ainsi que la mission a commencé à interpeller les gens. Dans ça 7 personnes ont été arrêtées. Il s’agit de : Kabinet Keïta, Sekou Traoré, Salihan Sanoh, Sihara Doumbouya, Mamady Sacko, Ibrahima Sidibé, Siaka Keïta. On a aussi saisi 4 concasseurs démontés, une machines détectrice d’or 7000 (petit model), une moto tricycle, 3 piqueurs, 20 motos pompent (donc une dépiécées). Les interrogations ont été faites ce mardi matin au commissariat. Ces personnes et tout le matériel saisi ont été mis à la disposition de la justice pour des fins d’enquête », a confié le commissaire Fodé Mamoudou Yansané.

A suivre !

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tél. : 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS