Vol à l’école primaire du Centre (Boké) : des kits de prévention contre la COVID-19 emportés

Des individus non identifiés ont perpétré un vol à l’école primaire du Centre, dans la commune urbaine de Boké, la nuit d’hier, mardi 16 mars 2021. Et, c’est la direction de cet établissement scolaire qui a été particulièrement visée par les malfaiteurs. Ils ont emporté des kits de prévention contre la COVID-19 (masques, savons…) et une somme d’un million six cent mille francs guinéens.

Selon des informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, c’est vers l’aube que ces malfaiteurs ont commis ce vol.

Saïdouba Mamata Bangoura, directeur de l’école

« Ce matin, après la mosquée, je suis rentré et j’ai constaté que la porte était ouverte. Je me suis directement dirigé vers la direction, j’ai trouvé que la porte est grandement ouverte de tous les côtés. J’ai directement compris qu’il y a eu un vol. Je rentre et trouve que tous les documents sont éparpillés. Ils (les malfaiteurs) ont emporté des livres neufs que nous n’avons pas encore commencé à utiliser. Ils ont pris aussi les bavettes que nous avions ici, les cartons de savons  et un montant d’un million six cent mille francs que les enfants de la 6ème année ont versé pour les photos. C’est pour 160 élèves, en raison de 10 000 francs par élève. Ils (les malfaiteurs) ont tout pris », a expliqué Saïdouba Mamata Bangoura, le directeur de l’école primaire du Centre de Boké.

Face à ce vol dont son établissement vient d’être victime, le premier responsable de l’école du Centre a saisi la police où il a déposé une plainte contre X.

« Dès que j’ai constaté les faits, j’ai immédiatement informé le DSEE (délégué scolaire de l’enseignement élémentaire) qui est venu et lui aussi a appelé la DPE (direction préfectorale de l’éducation) qui est également venue. J’ai déposé ma plainte au niveau de la police. Il faut qu’on poursuive les auteurs pour ne pas qu’ils fassent la même chose ailleurs. Je demande aux autorités éducatives de nous aider à avoir des savons pour le lavage des mains et des bavettes. Parce que nous vivons une période de COVID-19 et d’Ebola. Je suis beaucoup inquiet dans ce sens. Au service de sécurité, je demande de veiller à la sécurité de la population. La semaine passée, c’était la même chose à Gorëye, là aussi ils (les malfaiteurs) ont défoncé la porte de la direction et ont pris des choses à l’intérieur. Il faut que les vols dans les écoles s’arrêtent, je suis vraiment sidéré ce matin », a indiqué Saidouba Mamata Bangoura.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS