Balandougouba (Mandiana) : un mort par balle lors d’une cérémonie de réjouissance des chasseurs

image d’archive

Siaka Sidibé, un jeune homme d’une vingtaine d’années, a été tué par balle le mardi dernier, 16 mars 2021, par un certain Moussa Sidibé, un donzo (chasseur traditionnel). Le défunt assistait à une cérémonie de réjouissance des chasseurs à Balandougouba (une sous-préfecture située à 125 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mandiana), lorsque, subitement, il a reçu une balle à l’abdomen. Et, malheureusement, il a rendu l’âme sur place.

Selon des informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, la balle qui a coûté la vie à Siaka Sidibé a été tirée par inadvertance par Moussa Sidibé. Ce chasseur qui a rejoint la confrérie des Donzos depuis 4 ans déjà, dans l’euphorie de la fête, voulait tirer un coup en l’air. Malheureusement, le tir est allé en direction de l’assistance pour finalement atteindre Siaka Sidibé.

« J’ai adhéré à la confrérie des chasseurs depuis 4 ans ; et, bien avant, j’ai commencé à tirer le fusil calibre 12 il y a de cela plus de 10 ans. Mais, cet accident qui m’est arrivé est une volonté de Dieu. Sinon, j’ai engagé le fusil pour tirer en l’air ; mais, après avoir engagé, le fusil ne sait pas déclenché. J’ai tenté rapide de faire descendre pour recharger, c’est en ce moment qu’il (le fusil) s’est déchargé sur un jeune du nom de Siaka Sidibé. Donc, je présente mes condoléances à tous et je leur demande de me pardonner. Je dirais à tous mes camarades chasseurs de bien prendre soins des fusils dans des moments de cérémonie », a confié le chasseur Moussa Sidibé, que nous avons rencontré après arrestation par la gendarmerie.

Joint au téléphone ce jeudi par Guineematin.com, le sous-préfet de Balandougouba, Djanko Camara, a expliqué que la cérémonie des chasseurs au cours de laquelle Siaka Sidibé a été tué n’était pas autorisée par les autorités administratives locales. Le sous-préfet ajoute d’ailleurs qu’il n’était même pas au courant qu’une telle cérémonie devait se tenir dans sa juridiction géopolitique.

« Je n’ai été informé d’aucune organisation, à plus forte raison de donner une autorisation. C’est le matin que j’ai été informé par le commandant de la gendarmerie qu’un jeune a été tué par balle la nuit dernière, lors d’une cérémonie de réjouissance des chasseurs. Directement, j’ai informé ma hiérarchie ; et, on a laissé les services compétents faire leur travail », a précisé le sous-préfet Djanko Camara.

A noter qu’aux dernières nouvelles, on apprend que le chasseur Moussa Sidibé aurait été déféré à la justice de paix de Mandiana.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS