COVID-19 à Kouroussa : « les cérémonies de mariage et de baptême » interdites par le préfet Souleymane Keïta

Souleymane Keïta, préfet de Kouroussa

C’est une mesure très contraignante pour les populations de Kouroussa. Le préfet Souleymane Keïta a annoncé hier, mercredi 18 mars 2021, l’interdiction jusqu’à nouvelle ordre de tout rassemblement non sécurisé, ainsi que les cérémonies de mariage et de baptême dans sa juridiction géopolitique. Cette décision de l’autorité préfectorale intervient quelques jours seulement après la détection de cinq cas positifs de COVID-19 à Kouroussa, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la région de la Haute Guinée.

Selon nos informations, cette décision du préfet Souleymane Keïta vise à lutter contre la propagation de la COVID-19 dans sa préfecture. Et, elle vient s’ajouter au port obligatoire de masque imposé même aux enfants.

« On a enregistré 5 cas de COVID-19 à la préfecture de Kouroussa. Donc, les rassemblements non sécurisés, les mariages et baptêmes sont interdits jusqu’à nouvel ordre. Il n’y a pas de problème dans les marchés et dans les mosquées, parce que les mesures sont respectées… Aujourd’hui quand vous rentrez à Kouroussa, vous serez étonnés. Même les enfants qui n’ont pas l’âge, sont avec leurs bavettes », a dit le préfet Souleymane Keïta.

A noter que les cinq cas confirmés de COVID-19 détectés la semaine dernière ont déjà été transférés à l’hôpital régional de Kankan. Et, plusieurs contacts (dont certains se trouvant dans deux écoles) sont en train d’être identifiés à Kouroussa.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS