Moussa Condé, victime d’incendie : « j’ai tout perdu, j’appelle à l’aide »

Un incendie s’est produit ce jeudi, 18 mars 2021, au quartier Hafia 2, dans la commune de Dixinn (Conakry). Le feu n’a pas fait de dégâts humains, mais il a ravagé tout le contenu de la chambre touchée, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Selon les témoignages recueillis sur place, c’est un court-circuit qui est à l’origine de cet incendie. Le feu serait parti d’un poteau électrique situé tout près de la maison touchée. Une maison de deux pièces (chambre et salon) dont les habitants étaient tous sortis.

Alertés par la fumée, les voisins se sont mobilisés pour chercher à circonscrire le feu qu’il ne touche d’autres maisons. Et au bout des efforts conjugués, ils ont réussi à éteindre le feu. Malheureusement, ils n’ont pas pu sauver les biens de Moussa Condé, la victime.

Moussa Condé

« J’étais au travail, lorsqu’on m’a appelé pour me dire que ma maison a pris feu. J’ai aussitôt emprunté une moto pour venir à la maison. Quand je suis arrivé, j’ai trouvé des jeunes sur le toit en train d’éteindre le feu, ils avaient presque fini de le maîtriser. Tout le contenu de la chambre où le feu a commencé a été complètement consumé.

Il y avait un matelas, un lit, deux armoires, un poste téléviseur, la coiffeuse de ma femme, une machine à coudre, un congélateur… Mais rien de tout cela n’a été sauvé. J’ai tout perdu dans cet incendie », se lamente cet ouvrier, appelant le gouvernement et les bonnes volontés à l’aide ».

Djénab Condé

Djénab Condé, la sœur de Moussa, a également subi les conséquences de cet incendie. En plus des dégâts causés au niveau de sa maison, elle dit avoir perdu une somme d’argent qu’elle gardait chez elle. « Comme nos maisons sont contiguës, le feu a partiellement touché ma maison. Les tôles qui se trouvent au niveau du salon ont été endommagées par les flammes et les secouristes.

Entretemps, d’autres aussi ont cassé ma porte pour chercher à faire sortir mes bagages pour ne pas que ça brûle. Après tout, j’ai constaté la disparition d’un sac dans lequel je gardais un montant de 6 millions de francs. Ce sac se trouvait dans ma maison, mais je ne le retrouve pas. Donc, je suis très inquiète comme ça parce que cet argent ne m’appartient pas », a dit cette autre victime.

Les incendies sont récurrents à Conakry. Causés généralement par des courts-circuits, ces drames causent énormément de pertes aux victimes.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS