5 joueurs guinéens retenus en France : quel impact sur le Syli national ?

Le sélectionneur de la Guinée, Didier Six, ne pourra pas compter sur plusieurs joueurs qu’il avait convoqués pour disputer les deux derniers matchs de la Guinée dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021. 5 des 23 sélectionnés ont été retenus en France par leurs clubs, en raison du confinement général en vigueur dans ce pays. Quel impact cela peut-il avoir sur le Syli national ? Un journaliste de Guineematin.com a posé la question au consultant sportif, Thierno Saïdou Diakité.

L’attaquant Mohamed Bayo (Clermont/France) et les défenseurs : Ousmane Kanté (Paris FC/France), Ibrahima Sory Conté (Niort/France), Saïdou Sow (Saint-Etienne/France) et Issiaga Sylla (Lens/France), ne pourront pas répondre à l’appel de leur sélectionneur, Didier Six. Leurs clubs ont décidé de ne pas les libérer, en raison du confinement général décrété en France dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Une mauvaise nouvelle certes, mais qui n’aura pas forcément une incidence sur l’équipe nationale guinéenne, estime le consultant sportif Thierno Saïdou Diakité. Pour lui, Didier Six a des ressources à sa disposition pour compenser ces absences.

Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

« Notre équipe locale a fait un bon parcours du côté de Cameroun (au CHAN 2020, ndlr), elle est revenue avec la médaille de bronze. Et moi, j’avais dit que des sociétaires de l’équipe locale avaient leur place dans l’équipe A. Même s’il ne m’a pas entendu, le sélectionneur de l’équipe nationale, Didier Six, a confirmé mes observations, parce qu’il a convoqué 6 sociétaires du Syli local. Je pense que ces jeunes peuvent valablement compenser l’absence des joueurs qui ont été retenus en France, ils sont compétitifs. Je pense qu’ils vont confirmer et mériter la confiance qui va leur être placée », a-t-il dit.

Pour cet observateur du football guinéen, cette situation prouve que le sélectionneur du Syli national doit beaucoup miser l’équipe locale. Faire en sorte que l’absence d’un joueur ne puisse pas affecter l’équipe nationale. « En 1998, la France a été championne du monde avec l’entraîneur Aimé Jacquet. Comment ce technicien a procédé ? Il avait sous la main une équipe A et équipe A prime, c’est-à-dire qu’il avait 22 joueurs interchangeables à tous les postes et dans tous les compartiments.

Si on n’avait pas cette équipe locale qui a fait son parcours au Cameroun, on aurait eu des sérieux problèmes pour compenser l’absence des joueurs sélectionnés par Didier Six. C’est pourquoi je suggère qu’il ait 2 équipes nationales compétitives. Et là, en cas d’absence d’un footballeur retenu pour une raison ou pour tout autre motif, il est automatiquement remplacé par son binôme », conseille Thierno Saïdou Diakité.

Deuxième de son groupe avec 8 points, la Guinée reçoit le Mali (leader du groupe avec 10 points) le 24 mars 2021, au stade Général Lansana Conté de Nongo (Conakry), avant d’aller boucler cette phase éliminatoire à Windhoek face à la Namibie. Un match nul face au Mali suffirait au Syli national pour obtenir sa qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se jouera en 2022, au Cameroun.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS