Couture moderne : le CFC SOGORE ouvre ses portes à Conakry

Après plusieurs années passées dans le domaine de la mode en Guinée et dans la sous-région ouest-africaine, Mamadou Saïdou Barry veut faire profiter la jeunesse guinéenne de son expérience. C’est dans ce cadre que ce couturier et modéliste a mis en place un centre de formation professionnelle en couture, dénommé CFC SOGORE, à Conakry. La cérémonie d’inauguration de ce centre a eu lieu le samedi, 20 mars 2021, dans ses locaux, sis à Hamdallaye Pharmacie, dans la commune de Ratoma.

La mise en place de ce centre de formation professionnelle a été rendue possible grâce au financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). A travers cette initiative, le PDG du CFC SOGORE, Mamadou Saïdou Barry, entend contribuer à la lutte contre le chômage des jeunes et les conséquences que cela engendre.

Mamadou Saïdou Barry, Président Directeur Général du CFC SOGORE

« Pourquoi j’ai créé ce centre ? D’abord, c’est pour lutter contre le chômage des jeunes, l’immigration clandestine, les mariages précoces chez les filles, les grossesses non désirées. C’est pour montrer aussi aux jeunes qu’il n’est pas forcé d’avoir son diplôme pour entreprendre », a-t-il indiqué.

Même s’il est ouvert à tout le monde, ce centre compte mettre un accent particulier sur les jeunes filles. « Car ce sont les filles qui sont les plus marginalisées, notamment sur le plan de l’éducation. Ce sont généralement des jeunes filles que vous voyez en train de vendre de l’eau, du pain et autres dans la rue. C’est pourquoi je me suis beaucoup focalisé sur les jeunes filles. Mais nous avons aussi des garçons avec nous. J’ai décidé de leur montrer mon savoir-faire pour leur éviter d’aller mourir dans la Méditerranée en cherchant à rejoindre l’Europe », a dit le PDG du CFC SOGORE.

Ousmane Kouyaté, styliste couturier de profession Formateur principal du CFC SOGORE

Dans un premier temps, c’est une équipe de 14 jeunes filles qui sera formée en couture moderne et création de style. Et, cette formation sera assurée par une équipe de professionnels du domaine, dont le styliste-couturier Ousmane Kouyaté. « Mon objectif, c’est de leur donner le meilleur de moi-même afin qu’elles puissent se prendre en charge demain. C’est-à-dire, la théorie liée à la pratique. Aujourd’hui, nous avons beaucoup d’ateliers de couture chez nous, mais le style manque et la bonne couture manque. Donc, nous qui sommes dans le monde de la couture à l’extérieur de la Guinée, si nous sommes là aujourd’hui c’est juste pour donner le meilleur de nous-mêmes afin que ces jeunes filles et garçons qui veulent apprendre le métier puissent se prendre en charge pour que leur avenir soit meilleur », a dit le formateur principal du centre.

Comment avoir accès à ce centre de formation ? Il suffit de répondre aux critères, répondre Ousmane Kouyaté. « Les critères qui sont là, on vous demande des dossiers, c’est-à-dire l’extrait de naissance et 4 photos d’identité. Ensuite on vous soumet à un test de niveau afin de vous classer dans les catégories : 1ère année 2ème année ou 3ème année. Et puis, la formation est payante. Je ne peux pas donner les frais tout de suite, parce que c’est le secrétariat qui se charge de ça. Mais, c’est une formation payante  d’une durée de 3 ans », a précisé ce formateur.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS