Vaccination des avocats contre la COVID-19 au TPI de Dixinn : tous les procès renvoyés

Sydy Souleymane NDIAYE, procureur de la République

C’est une journée sans procès ce lundi, 22 mars 2021, au tribunal de première instance de Dixinn où plusieurs affaires étaient pourtant enrôlées. Pour cause de « vaccination des avocats contre la COVID-19 », les audiences ont été renvoyées à une date ultérieure. L’annonce a été faite par le procureur Sydy Souleymane N’Diaye, au grand dam des accusés et des plaignants qui avaient pris place dans les salles d’audience du tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé à Ratoma.

« A tous ceux qui sont venus suivre, nous rendons justice pour vous et pour la paix dans ce pays. Mais, à cause du coronavirus, je suis moi-même venu vous dire qu’il n’y aura pas de procès aujourd’hui parce que les avocats sont programmés pour la vaccination. Donc, nous vous présentons toutes nos excuses, parce que vous vous êtes déplacés pour venir jusqu’ici. Et, comme vous le savez, en matière criminelle, il est impératif pour l’accusé de se faire assister par un avocat. Donc, on va renvoyer les audiences dans un délai très court.

Aux détenus qui sont là également, nos excuses aussi. Vous allez rentrer tranquillement à la maison centrale. Le jour de votre jugement, vous serez informés. Moi-même, je vais envoyer un huissier de justice à la maison centrale pour vous informer. De même que les victimes qui sont dans cette salle, vous serez aussi informés de la tenue du procès », a indiqué le procureur Sydy Souleymane N’Diaye.

Après cette annonce du procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, les détenus ont été de nouveau embarqués à destination de la maison centrale où ils attendront la programmation de leur jugement.

Dr Mamady Onivogui, coordinateur national du mouvement Elazologa

A noter que parmi les détenus qui étaient présents dans la salle d’audience de Ratoma, il y avait le Dr Mamady Onivogui, coordinateur national du mouvement Elazologa. Cet opposant au changement de la Constitution guinéenne et au troisième mandat du président Alpha Condé est poursuivi pour « Atteinte aux institutions de la République, complicité, recel de malfaiteurs, détention, usage d’arme légère et de menaces ».

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS