Arrestation d’un boulanger à Lola : « il a manqué du respect au président de la chambre de commerce »

Ces derniers jours, une information a circulé en Guinée forestière, faisant état de l’arrestation de deux boulangers suite à la hausse du prix du pain, à Lola. Mais, le président de la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré est sorti pour donner des précisions sur cette situation, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place. Makan Camara indique que c’est un seul boulanger qui a été interpellé et assure que son arrestation n’est pas due à l’augmentation du prix du pain.

Makan Camara, président de la chambre régionale du commerce, d’industrie et de l’artisanat de N’Zérékoré

« C’est le président du bureau préfectoral des boulangers de Lola qui a manqué du respect au président de la chambre préfectorale de commerce, d’industrie et d’artisanat de Lola. C’est pourquoi, ce dernier est allé se plaindre à la police contre ce monsieur, qui a finalement été arrêté par la police. Après, les gens sont allés intervenir et la police l’a libéré provisoirement. Mais, dire qu’il a été arrêté à cause de l’augmentation du prix du pain, c’est faux et archi-faux. Il a été arrêté parce qu’il a mal répondu au président de la chambre et il lui a manqué du respect », a expliqué le président de la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré.

Selon lui, l’incident à l’origine de l’interpellation du responsable local des boulangers de Lola est survenu lorsque les fabricants de pain sont venus informer le président de la chambre préfectorale de commerce de Lola, de leur décision d’augmenter le prix du pain. « Le président de la chambre leur a dit : moi, je ne dis pas de ne pas augmenter ou d’augmenter le prix. Mais vous devez attendre que les négociations en cours à N’Zérékoré entre la chambre régionale de commerce et le bureau régional des boulangers soient terminées.

A l’issue de ces négociations, le prix qui nous sera communiqué, vous allez l’appliquer sur le terrain. C’est là-bas maintenant que le président du bureau préfectoral des boulangers a dit : vous êtes des faux types. Donc, je suis venu seulement vous informer, ce n’est pas pour demander votre avis. Que vous vouliez ou pas, on va augmenter le prix. C’est vous qui violez la loi à Lola, ce n’est pas nous. Mais cette fois-ci, on va le faire et on s’en fout de ce qui va sortir », a laissé entendre M. Makan Camara.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS