Amadou Thierno Diallo à la tête du ministère de la coopération : « Mon action s’inscrira dans la continuité »

Amadou Thierno Diallo, ministre de la coopération et de l’intégration africaine

Comme annoncé dans une de nos précédentes dépêchés, le nouveau ministre de la coopération et de l’intégration africaine a officiellement été installé ce mercredi, 24 mars 2021, dans ses fonctions. Amadou Thierno Diallo, nommé le vendredi dernier à la tête de cet important département ministériel, s’est engagé à s’inscrire dans la « continuité » et le développement de « nouveaux partenariats » pour améliorer les performances de ce département. Il a également invité ses nouveaux collaborateurs à avoir « un sens de responsabilité et de conscience professionnelle » dans le travail, rapportent les deux journalistes de Guineematin.com qui étaient à la cérémonie.

C’est un cadre confiant et très à l’aise dans son rôle qui a franchi cet après-midi la porte d’entrée de la salle de réunion du ministère de la coopération et de l’intégration africaine. Vêtu d’un costume bleu sombre, un masque blanc descendu au niveau du menton, Amadou Thierno Diallo a fait une entrée remarquable aux côtés du ministre secrétaire général du gouvernement, Lansana Komara. Il vient d’être nommé à ce poste ; mais, il a tenu à marquer les esprits de ses nouveaux collaborateurs dès ce premier contact. Il a commencé à poser ses pas par l’écoute attentive dont il a fait montre pendant les différentes allocutions du ministre secrétaire général du gouvernement (président de la cérémonie), du secrétaire général du ministère de la coopération (Dr Mohamed Hady Barry) et du secrétaire général de la section syndicale des travailleurs du ministère de la coopération.

Ainsi, à sa prise de parole, le ministre Amadou Thierno Diallo, a tout d’abord rendu grâce à Dieu et exprimé sa profonde gratitude au président Alpha Condé pour la confiance qu’il vient de lui témoigner en le nommant à la tête du département de la coopération et de l’intégration africaine. Un département qui compte plus de 770 cadres et agents et dont la mission principale est de concevoir, élaborer et de mettre en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines de la coopération internationale, de l’intégration africaine et de la coordination des aides extérieures.

« Par la volonté de Dieu et la décision du chef de l’Etat, je prends donc ce jour, 24 mars 2021, les reines du ministère de la coopération et de l’intégration africaine. Il s’agira de voir quelle stratégie mettre en place afin que non seulement les attentes du gouvernement et surtout celles de nos partenaires se réalisent… Il s’agira d’instaurer une gouvernance tournée vers les aspirations du peuple, à travers la mise en place d’une politique de développement axée sur la lutte contre la pauvreté. Cette aspiration passe forcement par une excellente stratégie de mobilisation des ressources… Dans ces conditions, le succès du ministère dans sa mission régalienne de mobilisation des ressources extérieures, est tributaire de l’engagement et de la coopération de tous les acteurs à divers niveaux », a indiqué le ministre Amadou Thierno Diallo.

Dans cette salle où règnait un silence épais, et où tout le moment était suspendu à ses lèvres, le nouveau ministre de la coopération a dit vouloir être « un manager » au lieu d’un « patron » à la tête de ce département. Le ministre Amadou Thierno Diallo a aussi exprimé sa disponibilité à écouter tout le monde et de trouver des solutions dans le cadre d’une gouvernance concertée.

« En tout état de cause, je voudrais assurer les uns et les autres que je voudrais être un manager. Car, la juste mesure de la vision, des objectifs, des défis et des moyens disponibles pour rechercher à tout moment avec son équipe des solutions aux problèmes qui se posent à eux. Cela exige évidemment un sens de responsabilité et de conscience professionnelle de la part de mes collaborateurs… Je voudrais rassurer tout un chacun de ma disponibilité à écouter tout le monde et de trouver la solution dans le cadre d’une gouvernance concertée », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, le nouveau ministre de la coopération et de l’intégration africaine a prévenu que ses actions à la tête de ce département dont il a désormais la charge de conduire les destinées vont s’inscrire dans la continuité. Il a également tenu à appeler les différents partenaires de la Guinée à l’harmonisation des interventions.

« Mon action s’inscrira donc dans la continuité de ce qui a été déjà entrepris, développer de nouveaux partenariats, tout en améliorant la performance du département… J’ai envie d’aller loin et bien. Chacun de vous a un potentiel qu’il s’agira de faire prospérer pour l’image de marque. En ce qui concerne nos différents partenaires, je voudrais les assurer de ma franche collaboration et leur dire que c’est du renforcement des partenariats, du dialogue et de l’harmonisation de nos interventions que naitront nos succès et nos performances », a ajouté le ministre Amadou Thierno Diallo.

A noter que Amadou Thierno Diallo arrive à la tête du ministère de la coopération à un moment où ce département est en proie à d’énormes difficultés d’ordre structurel, institutionnel, managérial et financier.

Mohamed Doré et Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS