Hygiène menstruelle : IAG-USA vole au secours des filles et femmes de Guinée

La banche américaine du Comité Inter-africain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants vient d’offrir un important lot de kits hygiéniques aux femmes et filles de Guinée. Ce don vise à aider les bénéficiaires dans la prise en charge des menstruations. La cérémonie de remise officielle a eu lieu le vendredi, 2 avril 2021, à l’école primaire de Kipé 2, dans la commune de Ratoma (Conakry).

Elle a connu la présence de la ministre guinéenne des droits et de l’autonomisation des femmes, du coordinateur résident du Système des Nations Unies en Guinée, de l’Ambassadeur de la Grande Bretagne en Guinée, du directeur communal de l’éducation de Ratoma, ainsi que plusieurs activistes de la société civile, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est dans le cadre de ses activités de promotion et de défense des droits des filles et des femmes en Afrique, notamment le droit à la santé de la reproduction, que le Comité Inter-africain aux États-Unis d’Amérique (IAG-USA) a fait ce geste. Il a offert un important lot de serviettes hygiéniques aux filles et femmes de Guinée pour les assister dans la gestion périodique des menstruations. Selon Mme Djessou Kouyaté, la directrice exécutive de la banche américaine du Comité Inter-africain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants, cette initiative fait suite à un constat amer fait dans ce domaine.

Mme Djessou Kouyaté, directrice exécutive de IAC-USA

« Nos mères, nos sœurs et nos amies dans les villes, villages, champs, marchés, écoles, universités et dans les lieux de travail et de divertissement, sont hélas, confrontées à la gestion périodique des menstruations qui pousse certaines d’entre elles à employer des moyens du bord qui sont d’ailleurs souvent sources de maladies. Face à ce constat, le Comité Inter-africain aux États-Unis d’Amérique (IAC-USA) et ses partenaires : Northern Virginia Business and Professional Women’s Club, C.A.C.E, ont mis en place une vaste campagne de distribution de serviettes hygiéniques pour les filles et les femmes en Afrique.

C’est dans ce cadre que je suis encore en Guinée malgré la pandémie du Covid-19 pour traduire en actions concrètes, un concept de mes parents qui ont appris à leurs enfants une leçon cardinale : l’alphabet de la création du bonheur commence toujours par la lettre G comme Guinée. Suivant cette logique, nous allons encore faire, à partir d’aujourd’hui, du porte-à-porte, du main-à-main à Conakry et à l’intérieur du pays pour distribuer gratuitement aux femmes et aux filles, des kits sanitaires comprenant entre autres, des serviettes hygiéniques appuyés de conseils pour l’élimination des violences faites aux femmes, dont en particulier les mutilations génitales féminines et les mariages d’enfants », a-t-elle indiqué.

Hawa Béavogui, ministre des droits et de l’autonomisation des femmes

Ce geste du Comité Inter-africain aux États-Unis d’Amérique (IAC-USA) est vivement salué par le gouvernement guinéen, représenté à la cérémonie officielle par la ministre des droits et de l’autonomisation des femmes. « Je remercie les initiateurs de ce projet. Pour notre part, nous rassurons que le président de la République, son Excellence Pr Alpha Condé, le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, à travers le ministère des droits et de l’autonomisation des femmes, sont résolument engagés à accompagner la protection des droits des femmes et leur autonomisation, et pourquoi pas des enfants.

Parce que ce sont ces petites filles qui seront les femmes de demain. Il est important vraiment de travailler sur ces petites filles. Vous l’avez valablement prouvé ici que si on investit sur l’éducation, la formation des jeunes filles, on encourage l’amorce d’un développement durable. Investir sur l’autonomisation des filles et des femmes, c’est promouvoir l’amélioration de leur qualité de vie. C’est aussi l’amélioration des conditions de vie de l’homme, de la communauté et enfin de la nation. C’est pourquoi le président de la République a décidé de créer un département en charge des droits et de l’autonomisation des femmes », a dit la ministre Hawa Béavogui.

Créé il y a 15 ans, le Comité Inter-africain aux États-Unis d’Amérique (IAC-USA) n’est pas à sa première action en Guinée. Il avait déjà offert des dons à de nombreuses jeunes filles et femmes de notre pays, mais aussi mené des campagnes de sensibilisation sur les violences faites aux femmes.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: +224622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS