Abdoul Gadiry Bah, président du bureau régional des boulangers de N’Zérékoré

Les boulangers évoluant à N’Zérékoré remportent la bataille qui les opposait aux autorités préfectorales. Après un bras de fer qui a duré deux semaines, ils ont été autorisés finalement à vendre la baguette de pain à 4000 francs comme ils l’avaient décidé. Cette décision a été annoncée à l’issue d’une réunion tenue ce samedi, 3 avril 2021, au commissariat central de N’Zérékoré, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cette rencontre est intervenue après la libération la libération du président du bureau préfectoral des boulangers de N’Zérékoré, interpellé hier par la police pour « non-respect du poids normal » de la baguette de pain, et qui a passé la nuit dans les locaux du commissariat central. Elle a réuni les autorités locales et les responsables des boulangers. A l’issue des discussions, c’est le président du bureau régional des boulangers de N’Zérékoré qui a annoncé la conclusion de la rencontre. Selon Abdoul Gariry Bah, il a été convenu finalement de vendre la miche de pain à 4000 francs (prix fixé récemment par les fabricants de pain et qui avait été rejeté par les autorités).

« Nous sommes venus expliquer la note circulaire sortie de la rencontre du 1er avril 2021 entre le ministre du commerce et les responsables des boulangers, et qui indique qu’on doit vendre la miche de pain de 500 grammes à 4000 francs sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons appelé à Conakry pour avoir des précisions sur le poids de 500 grammes. Il nous a été expliqué que c’est la patte qui doit avoir 500 grammes. Et après cuisson, la baguette de pain aura 380 grammes, parce que le feu prend 12 grammes. Après ces explications, les autorités nous ont autorisés à vendre le pain à 4000 francs, tout en insistant sur le respect du poids normal. Ils ont dit que celui qui ne respectera pas ce poids sera arrêté », a-t-il indiqué.

Après cette victoire, Abdoul Gadiry Bah appelle les membres de sa corporation à veiller au respect strict du poids pour éviter tout problème avec les autorités. « Je demande à tous les boulangers des 6 préfectures de N’Zérékoré, de respecter le poids qui est 380 grammes pour le pain cuit. Quiconque ne respecte pas cela, sera arrêté par les autorités. Et si on nous appelle pour cela, je ne vais pas plaider sa cause », a laissé entendre le président de bureau régional des boulangers de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com