Présidentielle à Djibouti : Ahmed Tidiane Souaré à la tête de la mission d’observation de l’UA

Ahmed Tidiane Souaré, ancien Premier ministre guinéen

C’est Ahmed Tidiane Souaré qui sera à la tête de la mission d’observation de l’Union africaine pour l’élection présidentielle du 9 avril 2021, en République de Djibouti. L’ancien Premier ministre guinéen a été désigné par la Commission de l’UA pour conduire cette mission. C’est l’intéressé lui-même qui a annoncé la nouvelle au cours d’un entretien qu’il a accordé à la presse ce samedi, 3 avril 2021, à Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« L’Union africaine se donne comme mission, comme préoccupation, l’accompagnement des processus électoraux pour la consolidation de la paix et des acquis démocratiques au sein des États membres de l’institution. C’est donc dans ce cadre que la Commission de l’Union africaine, pour mettre en œuvre cette vision de l’Union africaine, choisit des personnalités d’expérience pour conduire des missions d’observation des processus électoraux. Ces missions comprennent des ambassadeurs, des anciens chefs d’Etat, des acteurs de la société civile.

Donc c’est tout ça qui est déployé pour observer le déroulement des élections, en l’occurrence l’élection présidentielle de Djibouti. Ainsi, je suis désigné en tant qu’ancien Premier ministre pour être chef de mission de la Commission de l’Union africaine. Généralement, ce sont des anciens Premiers ministres, des anciens présidents de la République, des anciens ambassadeurs qui conduisent les missions d’observation contenant en leur sein des personnalités de divers profils », a indiqué le dernier Premier ministre du président Lansana Conté.

Cette mission d’observation électorale débutera ses travaux le 5 avril pour les achever le 12 avril 2021. « Mon rôle en tant que chef de mission, sera de coordonner, d’impulser et d’orienter toute l’équipe d’observation relevant de la Commission de de l’Union africaine. Et dans cadre, il s’agira de rencontrer l’administration, les acteurs politiques, la CENI, le juge électoral ainsi que les partis en lice, c’est-à-dire les candidats à la présidentielle en question pour se faire une idée sur la préparation, l’organisation et le déroulement de l’élection », a laissé entendre Ahmed Tidiane Souaré.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : +224622919225

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS