Mamadi Sidiki Camara, chargé de communication du MENA

Alors que l’inquiétude est grande dans les établissements scolaires du pays suite au rejet de nombreuses candidatures aux examens nationaux prochaines, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation vient d’apporter une précision importante sur cette situation. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce lundi 5 avril 2021, le responsable de la communication a annoncé que ce rejet n’est pas définitif. Selon Mamadi Sidiki Camara, toutes ces candidatures peuvent être validées si les écoles corrigent les anomalies qui ont conduit à leur rejet.

« Ce rejet n’est pas un rejet définitif. C’est un exercice qui a l’habitude d’avoir lieu chaque année. Les établissements proposent des noms et le service examens vérifie et trouve qu’il y a certaines informations qui ne collent pas. Il signale ces anomalies et renvoie aux écoles concernées. Et ces écoles corrigent et renvoient au département. Si le service trouve que tout est correct, on valide et tout rentre en ordre. Donc ce n’est pas un chiffre standard qui ne change pas. Il suffit tout simplement que les écoles qui ont reçu ces rejets puissent les corriger et renvoyer au département pour que ces candidatures soient validées », a expliqué M. Camara.

Il ajoute que cette opération a été faite très tôt pour que les acteurs concernés puissent suffisamment de temps pour corriger les anomalies constatées. « Les écoles, les DPE et les DCE ont le temps de vérifier les dossiers de candidatures rejetés et tenir compte des remarques faites par le service examens en vue de corriger les anomalies sur les informations des candidats et les ramener pour la vérification et la validation.

Tout ça, c’est pour contrecarrer par exemple les fausses attestations et les faux diplômes. Il y a des gens qui cherchent à faire des attestations alors qu’ils n’ont pas eu le brevet, ils veulent faire le Bac. Dans la plupart des cas, ce sont des anomalies de ce genre. Il y a aussi la session rapprochée », a laissé entendre le chargé de communication du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

A noter que ce sont 20.209 candidatures qui ont été rejetées après la première vérification des dossiers par le service examens. Ces candidatures concernent les trois examens nationaux (CEE, BEPC et Baccalauréat), session 2021. Ces examens sont prévus pour le mois d’août 2021.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: +224622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com