Les mauvaises nouvelles se sont enchaînées hier, lundi 5 avril 2021, pour le commissariat urbain de police de Bangouya, une sous-préfecture située à 42 kilomètres de la ville de Kindia. En l’espace de quelques heures, ces agents de sécurité ont été saisis de deux découvertes macabres dans des districts relevant de cette sous-préfecture, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants basés à Kindia.

Selon commissaire Yaya Sylla, responsable de ce service de police, le premier corps a été retrouvé dans les eaux qui viennent du barrage hydroélectrique de Souapiti et qui ont formé une sorte de lac dans le district de Tolonkhouré. Le second corps aussi était dans l’eau, mais cette fois dans un grand trou qui aurait creusé il y a plusieurs années par des mineurs, à la recherche de diamant.

« Hier, aux environs de 15 heures, on a été saisi d’une découverte d’un cadavre à deux kilomètres de Bangouya centre, précisément à Lontonkhouré. Immédiatement, nous nous sommes rendus sur les lieux, et nous avons trouvé le corps dans l’eau. J’ai informé le chef du centre de santé de Bangouya, qui a dépêché ses agents pour qu’ensemble nous puissions faire des investigations.

Ainsi, on a demandé aux jeunes de la localité d’aller chercher le corps pour le remonter. Après cela, nous avons cherché à identifier le corps, mais cela n’était plus possible parce qu’il était en état de décomposition avancée. L’agent de santé a fait son constat, et il n’a trouvé aucune trace sur le corps. Ensuite, nous avons mis le corps à la disposition des autorités locales, qui ont procédé à son enterrement.

Avant même de quitter les lieux, nous avons été informés de la découverte d’un autre corps sans vie dans un trou béant creusé par des chercheurs de diamant dans le secteur Mordia. Arrivés là-bas, on a trouvé que le corps était déjà au fond du trou, d’une profondeur de 3 mètres. On a cherché des jeunes plongeurs qui ont pu remonter le corps.

Il s’agit d’un jeune garçon de 13 ans, répondant au nom de Barry Ousmane, élève en classe de 5ème année. Selon ses parents, l’enfant est allé clandestinement avec ses amis pour nager dans cette eau sale. Lorsque ses amis ont constaté qu’il n’est pas remonté après avoir plongé, ils sont partis informer ses parents, qui nous ont aussi saisis de la situation », a expliqué le commissaire Yaya Sylla.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 628516796

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com