Choqué par l’attitude de certains responsables d’écoles privées de sa préfecture, qu’il accuse de ne pas faire correctement leur travail, le DPE de Boké décide d’impliquer leurs employeurs pour chercher à les rappeler à l’ordre. Elhadj Dembo Amirou Dramé a convié les fondateurs et les dirigeants de toutes les écoles privées de Boké à une réunion le lundi, 5 avril 2021, pour échanger avec eux autour des problèmes constatés dans ces établissements scolaire.

A cette occasion, le directeur préfectoral de l’éducation a interpellé les fondateurs sur les problèmes constatés dans le fonctionnement de leurs écoles. Des problèmes dus, selon lui, au mauvais comportement de leurs employés qui gèrent ces établissements scolaires, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

« Chers fondateurs, vous vous battez tout le temps pour le succès dans vos établissements. Mais vous retiendrez que pédagogiquement, nos collègues (les dirigeants de ces écoles, ndlr) ne sont pas à la tâche. Ils ne font pas effectivement ce que vous voulez qu’ils fassent. La méthodologie pédagogique manque à tous les niveaux. Le côté administratif aussi, le bât blesse. Au niveau du privé ça blesse, en ce sens que la remontée des documents prend toujours du retard.

Si on demande à vos établissements de nous remonter des rapports, si c’est pour un mois, eux, ils peuvent faire jusqu’à 5 mois. Pourtant, nous, nous sommes classés en fonction des remontées des documents. À l’heure actuelle, je vous assure qu’il y a certains qui n’ont pas encore remonté la situation des candidats au service examens, pendant qu’on est en train de clôturer cette séance actuellement.

Le je-m’en-foutisme a dominé les écoles. Qu’est-ce que nos collègues veulent maintenant ? C’est arnaquer les enfants et faire de cet argent ce qu’ils veulent. Nous avons fait des tournées, des dénonciations pour dire aux collègues d’être à la tâche. Mais vraiment, ils ne sont pas à la tâche. Sur 50, vous pouvez avoir 2 ou 3 qui s’acquittent honorablement de leur travail, pendant qu’ils sont payés. Chers fondateurs, vous avez beaucoup fait, mais les collègues que vous avez recrutés ne sont pas à la tâche.

Ils vous trompent horizontalement et verticalement. Alors messieurs les fondateurs, dites à vos employés que c’est le travail qui est payé, mais pas le travailleur. Si on ne fait pas bien le travail, on trahit les enfants, les parents d’élèves et on trahit même la nation », a déclaré Elhadj Dembo Amirou Dramé, le directeur préfectoral de l’éducation de Boké.

Par ailleurs, il a demandé aux fondateurs d’écoles privées qui ne sont pas en règle, de se conformer aux normes en vigueur avant la prochaine rentrée scolaire. « Nous savons que certains d’entre vous n’ont pas les dossiers nécessaires pour être une école privée normale. On a toujours fermé les yeux là-dessus, parce que si on recale un fondateur parce qu’il n’a pas les documents nécessaires, on retardera les enfants. C’est eu égard à tout ça que nous vous demandons humblement de vous préparer pour qu’à l’ouverture prochaine, nous puissions avoir toute la documentation nécessaire », a dit le responsable éducatif.

Au terme de la rencontre, Elhadj Sékou Camara, fondateur d’une école privée dans la sous-préfecture de Kamsar, a apprécié cette démarche du DPE de Boké. Il a promis d’être désormais plus proche de son établissement pour s’assurer qu’il fonctionne normalement.

« Cette rencontre a un sens considérable par rapport à ce que nous avons entendu ici de la part des différents intervenants. Si nous prenons compte de tout ce qui a été dit, je crois que notre secteur éducatif ira de l’avant. Je porte un grand espoir sur cette réunion et je souhaiterais que ça soit continuel. Je crois que les lignes qu’on a tracées aujourd’hui pour les écoles privées, si nous arrivons à les respecter, les élèves et leurs parents ne le regretteront pas. Donc moi, j’ai été très sensible à tout ce qui a été dit ici », a dit ce fondateur d’école.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com