Leur patience a atteint ses limites et ils ont décidé de se faire entendre. Après avoir plusieurs mois sans recevoir leur bourse d’entretien, les élèves-maîtres de l’ENI de Kankan ont manifesté ce mercredi, 7 avril 2021. Ils se sont rassemblés dans la cour de cette Ecole Normale d’Instituteurs pour réclamer leur bourse d’entretien pour les deux premiers trimestres de l’année scolaire en cours, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

« Nous sommes là pour exiger le payement des deux trimestres, parce que nous sommes là depuis le mois de novembre. Ce qui fait pratiquement six (6) mois aujourd’hui. Si on n’est pas payé, nous allons faire en sorte que les cours s’arrêtent à l’ENI de Kankan, les stages sont déjà arrêtés. Il n’y aura ni stage, ni cours, et cela va se faire ressentir dans toutes les Écoles Normales d’Instituteurs de Guinée », a indiqué Zénab Baldé, la porte-parole des manifestants.

Elle a d’ailleurs demandé à leurs collègues des autres ENI de leur emboiter le pas pour exiger le payement de leur bourse d’entretien. « Nous vivons dans une situation précaire, nous souffrons. Il y a de ces gens parmi nous qui ne sont pas avec leurs parents, ils doivent payer le loyer et chercher à manger. Ce n’est pas facile. Et avec ça, on n’a même pas nos pécules. C’est pourquoi nous demandons aux autres élèves de faire comme nous », a lancé Zénab Baldé.

Mais, tout porte à croire que ces élèves-maîtres vont devoir patienter encore. Car, selon le directeur des études à l’ENI de Kankan, Oumar Kaba, l’argent qui doit servir à payer leur bourse n’est pas arrivé à Kankan. « Je ne peux pas vous dire exactement ce qui explique le retard. Vous savez, le circuit financier est très lent, donc c’est trimestre qu’on débloque l’argent. Mais les démarches sont en train d’être faites à Conakry. Dès que c’est disponible, ils seront rapidement payés », a dit M. Kaba.

Cette situation n’est pas nouvelle à l’ENI de Kankan. L’année dernière aussi, les élèves-maîtres de cette école avaient dû manifester pour qu’ils puissent entrer en possession de leur bourse d’entretien.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com