Abdoulaye Barry, Secrétaire Général de la fédération syndicale autonome des télécommunications

La rumeur sur l’augmentation des tarifs d’appel continue de faire réagir les principaux acteurs impliqués dans le secteur de la téléphonie. Après le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, c’est au tour du Secrétaire Général de la fédération syndicale autonome des télécommunications (FESATEL) de se prononcer sur la question. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, Abdoulaye Barry dit n’avoir été ni de près ni loin mêlé à de tel projet.

« La FESATEL n’est pas au courant d’une augmentation  des appels téléphoniques », a indiqué le patron de la FESATEL qui a tenu à préciser le contexte dans lequel il a été informé d’une telle déclaration.

« La FESATEL a été surprise par la réaction du Ministre des postes et télécommunications, nous accusant d’avoir fait du buzz d’une éventuelle augmentation des appels téléphoniques  en République de Guinée.

C’est vrai, dans un cadre informel, nous avons rencontré le ministre qui est notre partenaire pour échanger sur l’arrêté numéro 457 dont notre Fédération n’est pas favorable à l’application dans le secteur pour l’intérêt du travail, des consommateurs et de la jeunesse guinéenne. Mais, ce n’était pas pour parler d’une éventuelle augmentation des tarifications dans le secteur. D’ailleurs, nous-mêmes, nous avons été surpris  de l’apprendre ; car,  nous ne sommes pas au courant d’une augmentation future des appels téléphonique pour le moment », a expliqué le secrétaire adjoint de l’USTG.

En conséquence, le leader syndical prévient le département des télécommunications que la loi les autorise à défendre les intérêts des travailleurs du secteur par tous les moyens légaux.

« Nous rappelons que nous avons le droit de marquer notre désaccord sur tout texte qui viendrait biaisé l’intérêt du travail et surtout de l’emploi  des jeunes dans le milieu des Télécoms », a-t-il mentionné.

En conclusion, la FESATEL attend du département des télécommunications une réponse positive aux doléances qui lui sont adressées.

« Nous avons été voir le ministre pour lui demander de bien revoir l’arrêté 457 pour l’intérêt du travail ; et, il nous a bien reçus. Donc, nous attendons un retour favorable de sa part puisqu’il nous a fait comprendre qu’il est le premier défenseur du secteur », a dit Abdoulaye Barry.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin