Guinée : Sékou Béka Bangoura (PUP) propose une manifestation devant Sékoutouréya pour libérer les détenus politiques

Comme annoncé précédemment, la détention prolongée d’opposants politiques et d’acteurs de la société civile à la maison centrale de Conakry inquiète les acteurs de la classe politique et suscite de vives critiques à contre le régime d’Alpha Condé. De nombreux acteurs dénoncent le fait que ces détenus soient emprisonnés pendant six mois sans aucun procès.

C’est pourquoi, dans un entretien accordé à Guineematin.com, l’honorable Sékou Béka Bangoura, ancien député, aujourd’hui membre du bureau politique national du PUP (parti de l’unité et du progrès), a demandé au peuple de Guinée de manifester pacifiquement devant le palais présidentiel à Kaloum pour pousser les autorités à se pencher sur la situation de ces détenus d’une autre catégorie. L’ancien parlementaire dit souffrir sérieusement de nos jours pour ces Guinéens jetés en prison dans des conditions difficiles.

Sékou Béka Bangoura, ancien député et membre du bureau politique du PUP

« Je suis Guinéen au même titre, sinon moins, que ceux qui sont en détention. Ceci étant, je ne saurais me plaire face à leur misère morale, psychique et matérielle. Je suis au même titre qu’eux malade de leur situation, malade de leurs conditions de vie, malade du simple fait que c’est pour le peuple de Guinée qu’ils se sont engagés et qu’ils se retrouvent dans cette situation. Il est de bonne foi que le peuple de Guinée, dans la discipline et l’ordre, manifeste sa reconnaissance en se mobilisant pour emprunter la route menant à Sékoutouréya, pour prier l’autorité et l’amener à l’examen bienveillant de la situation des autres. Ça ne fera que grandir la nation guinéenne, grandir Pr Alpha Condé, grandir davantage la République de Guinée. Donc, je partage cette préoccupation nationale allant dans le sens non pas d’égrener le sentiment de pitié ; mais, de renforcer la chaîne de solidité naturelle à l’effet d’obtenir la libération de nos frères et sœurs », a dit le doyen Sékou Béka Bangoura.

A rappeler que les opposants Etienne Soropogui (Nos Valeurs Communes) et les dirigeants de l’UFDG, Elhadj Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, ainsi que l’imam Elhadj Abdoulaye Baldé et plus de quatre cent autres compatriotes ont arrêtés et sont écroués à la Maison centrale de Conakry. On leur reproche une implication présumée dans les manifestations de contestation de la réélection du président Alpha Condé pour un troisième mandat à la tête de la Guinée, le 18 octobre 2020.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS