Dr Mohamed Lamine Diallo sur la Zakat : « celui qui refuse de la donner, sa richesse va être transformée en châtiment »

Dr Mohamed Lamine Diallo, Directeur général du Fonds national de la Zakat et du Waqf

Troisième pilier de l’islam, la Zakat est par excellence la « charité obligatoire » pour tout musulman a qui Dieu à accorder sa grâce par la richesse (argent, animaux,…) dans ce bas monde. Cependant, son essence même révèle l’importance de la participation sociale dans l’univers musulman. Car, la Zakat, c’est « le droit du pauvre sur la richesse des nantis ». Et, c’est le mois de saint de Ramadan que plusieurs personnes nanties choisissent pour s’acquitter de ce « taux imposable » sur leurs avoirs. Ce taux ou « aumône légale » peut être en nature ou en argent et permet de purifier leurs avoirs, selon la prescription de Dieu dans le noble et saint Coran.

Ainsi, pour mieux comprendre ce troisième pilier de l’islam (la Zakat) Guineematin.com est allé ce mardi, 27 avril 2021, à la rencontre de Dr Mohamed Lamine Diallo, le directeur général du Fonds National de la Zakat et du Waqf au secrétariat général des affaires religieuses. Ensemble nous avons surtout parlé du bénéfice de s’acquitter de la Zakat et la sanction que pourrait encourir celui qui refuserait de s’acquitter de cette prescription divine alors qu’il a les moyens de le faire.

Décryptage !

Guineematin.com : c’est quoi la Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo, Directeur général du Fonds national de la Zakat et du Waqf

Dr Mohamed Lamine Diallo : la Zakat, c’est un sacrifice ou bien l’aumône légale. Elle constitue le 3ème pilier de l’islam et vient juste après le Kalimatou Sahada et la prière. Il faut noter que la Zakat est cet outil que Dieu a mis à la disposition de la société pour venir en aide à certaines catégories de personnes défavorisées de la société, notamment les pauvres et les nécessiteux. C’est un moyen de lutte contre la pauvreté et le chômage. Alors, elle revêt une importance capitale, parce que Dieu l’a cité 82 fois dans le saint coran. Il pouvait se limiter à citer la Zakat une seule fois ; mais, il a répété 82 fois. Et si vous avez remarqué, chaque fois que Dieu cite la prière, il cite la Zakat. Tout ceci dénote son importance et la volonté de Dieu d’assurer un équilibre dans nos sociétés, qu’il y ait de la bienfaisance, que ceux à qui il a apporté sa largesse en termes de moyens puissent venir en aide à ceux qui sont défavorisés de la société. Si vous voulez, la Zakat, c’est le droit du pauvre sur la richesse des nantis.

Guineematin.com : qui doit donner la Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : celui qui doit donner la Zakat, c’est celui-là en termes d’argent, parce que la zakat on la prélève dans plusieurs choses comme dans le domaine agricole, dans le domaine l’élevage, dans le domaine des mines, du commerce et partout où on peut avoir de l’argent, a le niveau imposable. Cette année, avec la collaboration de la Banque centrale, nous avons évalué le minimum imposable. Et cette année, celui qui détient 40 millions de francs Guinéens qui serait resté avec lui pendant toute l’année, il est redevable de la Zakat. Donc, c’est une somme qui doit être supérieure ou égale à 40 millions de francs. Ceux qui ont cette somme doivent enlever la Zakat.

Guineematin.com : celui qui a 40 millions doit donner combien pour sa Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : il doit donner 2,5% de ces 40 millions et quand vous faites le calcul, ça fera 1 million de francs Guinéens. Pour 1 million, on enlève 25.000 francs guinéens. On fait la somme de tout ce qu’on a comme argent et on enlève 2,5%. Ça, c’est la partie que Dieu a réservé pour les pauvres. Nous nous focalisons beaucoup sur l’argent, parce qu’à Conakry par exemple, on raisonne dans ces termes. Lorsque nous nous rendons dans les zones agricoles à l’intérieur, nous aimons parler plutôt de nature dans ces lieux.

Guineematin.com ? Quels sont les avantages de la Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : la première chose qu’on recherche dans la Zakat, c’est la satisfaction de Dieu. La deuxième chose, ce que la Zakat, dans le verset qui l’a institué, Dieu a dit que tu prélèves de leurs biens une certaine somme qui permet de purifier leurs biens. Donc, c’est un moyen de purification de ceux qui paient la Zakat, de purifier et d’augmenter leurs biens. Il permet de satisfaire les défavorisés de la société. Donc, c’est une solution à la pauvreté et au chômage dans le monde musulman.

Guineematin.com : concrètement, qui doit être le bénéficiaire de la Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : la Zakat a huit catégories d’ayants droit qui sont cités dans le saint coran. Donc, il n’appartient pas à nous autres d’inventer ceux qui doivent l’avoir. Il faut plutôt exécuter les versets du saint Coran qui nous disent que la Zakat appartient aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui travaillent dans le domaine de la Zakat, à ceux dont les cœurs sont à gagner, elle appartient au rachat des esclaves, aux voyageurs en détresse, à ceux qui sont lourdement endettés et ceux qui travaillent sur le chantier de Dieu. Si vous prélevez votre Zakat et vous donnez à une autre catégorie qui n’appartient pas à ces huit catégories, vous avez fait un simple sacrifice. C’est pourquoi, il est important de venir à la Direction nationale du Fonds de la Zakat qui a toute l’expertise nécessaire et qui a une liste de ceux qui ont véritablement droit et qui peut vous associer dans la confection de ces listes pour que ceux que vous voulez satisfaire dans le domaine de la Zakat soient satisfaits.

Guineematin.com : quel sort est réservé à la personne qui doit enlever la Zakat ; mais, qui ne le fait pas ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : celui qui doit enlever la Zakat, s’il ne le fait pas, il encourt une grande sanction de la part de Dieu. Il y a des versets très clairs là-dessus qui nous disent que ceux qui emmagasinent leurs biens et ils refusent de payer la Zakat, il ne faut pas qu’ils pensent que leurs biens sont pour eux. Au contraire, c’est un véritable mal pour eux. Dieu dit qu’à l’au-delà, celui qui a refusé de donner la Zakat, sa richesse va être transformée en châtiment qu’il va subir. Si par exemple, c’est l’argent ou bien de l’or, du diamant qu’on a refusé d’enlever, tout cet argent va être transformé en un fer à repasser et qu’on va repasser le propriétaire. Si c’est quelqu’un qui avait par exemple des moutons, des chèvres ou bien des bœufs, ces animaux seront transformés en de véritables animaux féroces qui vont lui marcher dessus jusqu’à la limite de la volonté divine. Donc, c’est très dangereux de refuser de payer sa Zakat. La partie de la richesse qui est dans la Zakat, si vous voulez, c’est la partie pourrie de ses biens. Si vous n’enlevez pas cette pourriture, ça va contaminer le reste. Donc, l’intéressé peut se retrouver pauvre du jour au lendemain parce qu’il n’a pas payé sa Zakat. Il peut être frappé par une catastrophe parce qu’il n’a pas payé sa Zakat.

Guineematin.com : est-ce qu’il y a une période bien indiquée pour donner la Zakat ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : il y a une période indiquée pour donner la Zakat. Cette période couvre toute l’année. Si par exemple, Dieu vous a donné les moyens le 24 avril de cette année, le 24 avril de l’année prochaine, vous vous retrouvez avec ce moyen imposable ou plus, vous devez payer votre Zakat. Cela veut dire que tous les mois de l’année sont des mois de Zakat ; mais, on peut anticiper. Il y a des gens très intelligents qui savent que pendant le mois de ramadan par exemple, Dieu donne beaucoup plus de récompense. Pour une action qui méritait 10, Dieu peut donner 70, 700 pour le simple acte qui ne méritait que 10 dans les mois ordinaires. C’est pourquoi il y a beaucoup de gens qui profitent du mois de ramadan pour payer leur Zakat. C’est une bonne chose, ils peuvent le faire par anticipation. Cela veut dire que si vous devez payer votre Zakat pendant le mois de décembre à venir et que vous vous retrouvez avec le mois de ramadan en avril, vous pouvez anticiper pour payer au mois d’avril au lieu d’attendre le mois de décembre. Cela va vous permettre de la largesse divine pendant le mois de ramadan. Sinon, tous les autres jours de l’année sont des jours où on peut payer la Zakat.

Guineematin.com : votre message de la fin ?

Dr Mohamed Lamine Diallo : c’est de dire que : et moi, et les membres de ma direction, nous sommes entièrement à la disposition de la population guinéenne et à la disposition des nantis. Nous sommes une croix de transmission entre les nantis qui doivent payer leur Zakat ou bien qui doivent avoir des initiatives dans le cadre du Waqf et les ayants droit. Nous sommes ouverts à tous et il y a des avantages à venir vers notre direction, parce que nous avons deux grandes assiettes à notre niveau. Il y a les activités que nous faisons à l’endroit des ayants droit qui ont des besoins incompressibles, c’est-à-dire le besoin de nourriture, d’habillement, de soins, etc. La seconde catégorie, ce sont ces personnes que nous retrouvons dans la rue ou bien dans les quartiers et qui sont en train de demander de l’argent parce que tout simplement ils n’ont pas d’initiative pour pouvoir se prendre en charge. Pour ceux-là, nous crayons des micros projets qui servent à résoudre leur problème de chômage et les aider à sortir de la pauvreté.

Interview réalisée par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS