N’Zérékoré : le maire Albert Délamou accusé de diviser la communauté Kpèlè

Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’zérékoré

Les relations ne sont pas en odeur de sainteté actuellement entre le maire de N’Zérékoré et les responsables de l’Union Kpèlè. Ces derniers accusent l’autorité communale de vouloir diviser la communauté en cherchant à mettre en place une organisation parallèle à la leur. Ils ont fait cette annonce au sortir d’une réunion le mercredi, 28 avril 2021, au siège de l’Union Kpèlè, dans le quartier Nyen Daniné, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

Pépé Aimé Kolié, président de l’Union Kpèlè

« Tout est parti de l’histoire de la mise en place du patriarche de N’Zérékoré. Il a été dit que le choix du patriarche revient à la famille Zogbélémou. Des rencontres ont été tenues à cet effet, et Goïkoya Lambert Zogbélémou a été choisi, présenté à la communauté Kpèlè et intronisé solennellement. Mais ce processus a été attaqué par l’autorité de la place, notamment le maire.

Maintenant, puisque le patriarche est en fonction, le maire cherche à créer la même confusion au niveau de l’Union Kpèlè, en essayant de mettre en place une structure parallèle. Face à cette situation, j’appelle la communauté Kpèlè à la vigilance et à la sérénité. On ne doit pas accepter qu’on nous divise. Le maire est en train de faire un jeu en contactant les gens pour qu’ils puissent être à la tête de l’Union Kpèlè, alors que ce n’est pas lui qui doit mettre cette structure.

Ce sont les Kpèlè qui vivent à N’Zérékoré qui ont mis en place cette structure et c’est eux qui savent comment les élections se passent. Donc nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale ainsi que toutes les communautés qui vivent à N’Zérékoré. Nous disons que le maire Moriba Albert Délamou sera responsable de tout ce qui pourrait advenir », a indiqué Pépé Aimé Kolié, le président de l’Union Kpèlè.

Pépé Aimé Kolié, président de l’Union Kpèlè

Joint au téléphone par la rédaction locale de Guineematin.com, le maire de N’Zérékoré a nié catégoriquement ces accusations. Moriba Albert Délamou assure qu’il n’est « ni de près ni de loin impliqué dans les affaires communautaires ». Que ce soit le problème lié au choix du patriarche ou celui concernant l’Union Kpèlè, l’autorité locale jure ne s’être jamais mêlée à ces situations.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS